Mobilité : les cols bleus préfèrent les smartphones

MobilitéTablettes
mobilite-smartphones-cols-bleus

La dernière étude de l’éditeur Praxedo conclut à une montée en puissance, chez les cols bleus, des terminaux mobiles classiques face aux solutions dédiées.

Dans le cadre de leur exercice professionnel, les cols bleus sont de plus en plus nombreux à utiliser des smartphones et tablettes grand public.

Portés par leur puissance, leur richesse fonctionnelle et leur prix, ces terminaux remplacent progressivement leurs équivalents durcis conçus pour les techniciens de maintenance.

Telles sont les principales conclusions d’une étude menée fin juillet par Praxedo, éditeur de logiciels de gestion d’interventions des salariés itinérants et de flottes de véhicules de fonction.

Parmi les 5000 utilisateurs sondés pour l’occasion via l’application Praxedo Intervention, 75% exploitent un smartphone.

Bien que les tablettes ne constituent que 20% des appareils utilisés, elles ont enregistré une croissance de 100 % sur douze mois, et ce au détriment des solutions dédiées proposées par des acteurs comme Psion, Intermec (Honeywell) ou Panasonic.

Les deux tiers des cols bleus privilégient Google Android ; seuls 18% utilisent Apple iOS comme support de travail, sur iPhone ou iPad.

Praxedo a pris acte de cette fragmentation.

Son dirigeant et cofondateur Jean de Broissia en témoigne : à l’heure du cloud computing et du BYOD, “il n’est plus permis de s’enfermer sur une plate-forme ou un écosystème unique“.

C’est dans cette logique que l’entreprise délivre son application en mode SaaS (Software as a Service), comme le note Silicon.fr.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les logiciels de comptabilité ?

Crédit photo : Kuzma – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur