Mobilité : Qualcomm acquiert auprès de HP des brevets stratégiques

Régulations
hp-qualcomm-brevets

Qualcomm consolide sa propriété intellectuelle en rachetant à HP un portefeuille de 2400 brevets englobant le système d’exploitation webOS, les Pocket PC iPAQ et les technologies Bitfone.

Qualcomm se montre prévoyant sur la question des technologies mobiles.

Dans l’éventualité de conflits liés à la propriété intellectuelle, le fabricant de semi-conducteurs consolide son portefeuille de brevets. Il en rachète près de 2400 à Hewlett-Packard, pour une somme non dévoilée. La plupart ont été déposés par la société Palm, passée dans le giron de HP en 2010 pour 1,2 milliard de dollars. Ils concernent le système d’exploitation webOS, initialement destiné aux tablettes et aux smartphones, mais dont LG a repris l’exploitation en février 2013 pour l’implémenter dans ses téléviseurs connectés.

Des quelque 1400 brevets validés ou en cours de validation aux États-Unis, certains décrivent des technologies bien plus anciennes, notamment les Pocket PC iPAQ, dont le premier modèle, fonctionnant sous Windows Mobile, avait été dévoilé en l’an 2000. L’extinction de la gamme a coïncidé avec la fin de commercialisation des terminaux webOS, bien que HP ait continué à produire des appareils pour plusieurs clients parmi lesquels la compagnie ferroviaire Dutch Railways.

Un troisième lot de brevets est issu de Bitfone. Acquise par HP en 2006, cette société américaine développait une solution de gestion des terminaux mobiles (MDM, pour “Mobile Device Management”). Elle éditait aussi une solution permettant aux opérateurs télécoms de diffuser plus facilement mises à jour et correctifs sur les téléphones de leurs abonnés.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : avez-vous suivi la guerre Apple / Samsung ?

Crédit photo : HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur