Mobilité : la SNCF accélère en France et cherche des relais en Israël

Apps mobilesCRME-commerceMarketingMobilité
sncf-mobilite

Effervescence en avril sur le thème “mobilité & transport” au sein du groupe SNCF : accord avec l’accélérateur israélien Smart Transportation et nouveaux services d’accompagnement hors train.

En Israël, la SNCF vient de signer un “accord stratégique” avec Smart Transportation, du nom d’une structure d’incubation visant à accélérer le développement de start-up dédiée à la mobilité, au numérique et aux transports urbains.

La compagnie ferroviaire française vient trouver l’inspiration dans ce pays en scrutant les initiatives prises dans le cadre du programme EcoMotion (communauté professionnelle dédiée à la thématique des transports intelligents).

Elle a envoyé une délégation de top managers sur place, révèle Les Echos. On y trouvait notamment Mathias Emmerich (Directeur général délégué performance SNCF mobilités), Yves Tyrode (Chief Digital Officer de la SCNF) et Laurent Kocher (Directeur marketing, innovation et services de Keolis).

C’est la première fois que la SNCF s’intéresse vraiment à un écosystème start-up en dehors de la France pour trouver des solutions “out of the box”.

Sachant que le groupe ferroviaire compte également alimenter son propre réseau à bâtir en mode open innovation, conformément à sa nouvelle stratégie digitale récemment dévoilé en février par le président Guillaume Pépy.

Il existe déjà des ponts entre la SNCF et Israël, rappelle Les Echos: une participation de 20 % dans DAN North (filiale de l’opérateur de transport urbain par bus DAN) en 2012 et un investissement de Keolis dans Moovit du nom du’une société Internet qui développe des apps d’information associée aux transports urbains.

SNCF : mobilisation générale pour la mobilité

A la mi-avril, le groupe SNCF avait présenté plusieurs initiatives visant à développer “la mobilité” au sens large au profit de ses voyageurs.

Barbara Dalibard, Directrice générale Voyageurs, a présenté un plan d’actions et d’investissement de 120 millions d’euros sur trois ans.

On trouve notamment un nouveau service voyageur repose sur une carte et une application IDPass intégrant du NFC pour proposer des services sans contact (l’activation directe de certaines fonctions depuis le smartphone est d’ores et déjà prévue).

Les clients pourront disposer d’un package d’offres et de services : co-voiturage (via le service maison IDVroom), réservation de VTC, auto-partage de voitures, vélos en libre-service, places disponibles dans les parkings…

La SNCF s’associera avec Zipcar pour faciliter les démarches des passagers autour d’une offre d’autopartage “tout compris” (essence, assurance, véhicules à proximité des principales gares françaises…).

Enfin, une nouvelle application SNCF fédérant tout ce potentiel de mobilité sera mise à disposition du grand public d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur