Modem Gobi 9×45 : Qualcomm repart à l’assaut de la 4G LTE Advanced

4GMobilité
modem-gobi-9x35-qualcomm-repart-assaut-4G-LTE-advanced
1 0

Qualcomm annonce son nouveau modem 4G LTE baptisé Gobi 9×45, le premier de catégorie 10, pour des débits descendants pouvant atteindre 450 Mbit/s.

Qualcomm confirme son leadership dans le domaine des modems avancés pour la téléphonie mobile.

Le constructeur américain scrute la 4G LTE de catégorie 10, qui sera étrennée par son nouveau modem Gobi 9×45.

Principaux avantages : plus de souplesse et de rapidité pour la connexion aux réseaux LTE Advanced, en consommant encore moins d’énergie.

Le nouveau modem succède au 9×35, une puce pouvant être associée au SoC Snapdragon 805 (Nexus 6, Samsung Galaxy Note 4…) et capable de faire transiter des données jusqu’à 300 Mbit/s en liaison descendante et 50 Mbit/s en liaison ascendante (4G LTE de catégorie 6). Pour ce faire, la puce modulait les données autour de plusieurs porteuses avec des bandes cumulées pouvant atteindre 40 MHz.

Le modem de cinquième génération de la famille Gobi peut moduler les données autour de 3 porteuses avec des bandes cumulées pouvant atteindre 60 MHz (en liaison montante) et démoduler les données autour de 2 porteuses avec bandes cumulées de 40 MHz en liaison descendante.

Une amélioration de la partie TX/RX (transmetteur/émetteur) qui se traduit par des débits pouvant plafonner à 450 Mbit/s (liaison descendante) et à 100 Mbit/s (liaison montante) que ce soit en FDD (Frequency Division Duplexing) ou en TDD (Time Division Duplexing), ce dernier mode de multiplexage étant largement utilisé en Chine.

On est bien face à un modem supportant la 4G LTE de catégorie 10. « L’arrivée de nos nouvelles solutions de connectivité de cinquième génération LTE catégorie 10, avec le QFE3100, offrent aux utilisateurs encore davantage de souplesse et de rapidité pour la connexion aux réseaux LTE Advanced, en consommant encore moins d’énergie », déclare Cristiano Amon, Vice-Président exécutif de Qualcomm Technologies, cité dans le communiqué.

Nouvelle puce « envelope tracker » : une consommation d’énergie optimisée

Qualcomm annonce également une nouvelle puce de type « envelope tracker » de seconde génération baptisée QFE3100 (et succédant au QFE1100) qui intègre le chipset front end module RF360 (qui comprend également l’amplificateur de puissance, des commutateurs d’antennes…).

Optimisé, il permet de réduire la puissance consommée par l’amplificateur de puissance, l’élément de la chaîne de transmission qui fournit la puissance aux antennes. Le QFE3100 assure donc une réduction substantielle de la consommation électrique tout en occupant moins de surface (empreinte réduite de 30%).

Gravé dans un process 20 nm, le modem supporte également les autres connectivités cellulaires que sont le DC-HSPA, l’EVDO, le CDMA, le GSM et le TS-SCDMA.

Le front end module RF360 assure également un fonctionnement global sur toutes les bandes utilisées pour la 4G LTE. Le LTE Broadcast (diffusion de flux vidéo via la 4G LTE), la VoLTE (voix sur le réseau 4G LTE sans repasser par la 3G) et le support de deux cartes SIM en 4G LTE sont aussi de la partie.

Le Gobi 9×45,  qui sera commercialisé courant 2015, supporte aussi la géolocalisation via les constellations GPS (américain), Beidou (chinois), Glonass (russe) et Galileo (européen).

Comment les opérateurs mobiles en France vont devoir adapter leur réseau 4G LTE pour « accueillir »  la catégorie 10 ? Bouygues Telecom devrait être le premier à faire progresser son offre 4G+ (terme commercial du LTE Advanced) avec l’agrégation de 3 porteuses. Il avait déjà été le premier à exploiter l’agrégation de deux porteuses en 4G LTE (depuis juin 2014).

—-
Utilitaire ITespresso.fr : vous cherchez la 4G à proximité de vous ? On vous aide

(Crédit illustration : Qualcomm)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur