MonDocteur.fr livre un e-carnet de santé en attendant que la « taupe DMP » sorte

CRME-commerceMarketing
mondocteur-carnet-sante-ligne-affiche
3 12

MonDocteur.fr (prise de RDV en ligne avec un médecin) inaugure un carnet de santé en ligne. A côté, le « DMP officiel » traîne de l’aveu de la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Le DMP a du mal à émerger. Faut-il prendre son mal en patience ? MonDocteur.fr, qui se positionne comme le premier portail de prise de rendez-vous médicaux sur Internet, décide d’aller plus vite et lance sa propre initiative sous forme de carnet de santé en ligne. La start-up propose désormais aux professionnels de santé et aux patients de partager des informations par un espace dédié. Une première en France, selon MonDocteur.fr.

S’il s’agit bien d’une initiative décorrélée du DMP officiel, le nouveau carnet de santé en ligne pourra faire l’objet d’une interconnexion si besoin est. Une déclinaison mobile devrait également arriver ultérieurement.

La jeune pousse a pris quelques précautions pour respecter le cadre légal pour exploiter ce type de données personnelles sensibles. Elle assure que le traitement des informations est en conformité avec les obligations de la CNIL et de l’ASIP Santé (Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé) et que le service sécurisé est agréé par l’hébergeur de données de santé COREYE.

Ce nouveau service est compris dans l’abonnement proposé aux praticiens (89 euros HT par mois). « Il n’existe aucune exploitation des données entre le médecin et le patient », assure Célia Gallas, Directrice Marketing de MonDocteur.fr qui collabore avec les trois fondateurs de la start-up (Thibault Lanthier, Benoit Grassin et Nicolas Klein).

Lancé à la mi-2013, le portail MonDocteur revendique 2 millions de rendez-vous médicaux gérés par mois et revendique 9000 praticiens dans 60 spécialités médicales et paramédicales et cabinets médicaux connectés. La société d’exploitation dispose d’un effectif de 170 personnes dans 30 bureaux.

Fort du soutien financier de Lagardère Active (à hauteur de 15 millions d’euros tout de même), il dispose d’une jonction privilégiée avec Doctissimo.com, le portail thématique grand public consacré à la santé qui affiche une forte audience (environ 6 millions de visiteurs uniques par mois selon Mediamétrie//NetRatings, tous lieux de connexion, Mai 2016).

Même si le portail de rendez-vous avec un médecin revendique de son côté… »12 millions de visiteurs par mois » (audience non sourcée).

« La taupe DMP » va sortir quand ?

Coïncidence ? Cette initiative de MonDocteur.com est annoncée alors que se tient en parallèle le congrès de l’Ordre des pharmaciens à Paris.

A ce propos, la ministre de la Santé Marisol Touraine a osé une métaphore de jardinage à propos du Dossier Médical Personnel récemment transformé Dossier Médical Partagé. Divers gouvernements français ont tenté de généraliser depuis 2006 (date des premières expérimentations).

« Le dossier médical partagé, c’est un objet encore souterrain mais qui avance, c’est (…) une taupe peut-être, mais j’espère que les petits monticules seront plus élégants que ceux qu’il y a dans nos jardins », a évoqué Marisol Touraine devant les pharmaciens réunis en Congrès selon les propos retenus par l’AFP (via LeFigaro).

Selon un décret publié le 4 juillet, le DMP va progressivement être déployé par l’Assurance maladie (sa gestion a été retirée des mains de l’ASIP) en vue d’une généralisation prévue pour 2017.

Il se présente comme « un carnet de santé informatisé et sécurisé, accessible sur Internet » et devrait contenir notamment les vaccinations, les traitements et examens médicaux des patients, selon le portail Service-Public.fr.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur