Moteur : Blekko prend position sur le mode wiki

Cloud

Une start-up californienne lance Blekko, un moteur de recherche fondé sur le “crowd sourcing” comme Wikipedia. “Bienvenue à notre nouveau concurrent”, indique Google plutôt fair play.

Un nouveau moteur de recherche est apparu lundi en version bêta : Blekko.

Signe distinctif de ce nouveau service Internet américain : il s’appuie sur la contribution des internautes à l’instar du modèle wiki pour “trouver de la signification dans les milliards de pages du Web”.

Sur son blog, Rich Skrenta, co-fondateur de Blekko qui occupe les fonctions de P-DG, considère que des moteurs phares comme Microsoft Bing et Google disposent de centaines de sous-traitants permettant d’affiner la pertinence des recherches sur Internet.

Comment Blekko peut-il se différencier avec son équipe composée d’une vingtaine de personnes ? “Il n’est pas nécessaire que tout le monde participe afin que le modèle fonctionne. La plupart des gens n’éditent pas Wikipedia, et pourtant cela a donné une vaste encyclopédie qui dépasse depuis longtemps l’encyclopédie fermée Britannica.”

Le mode “crowd sourcing” sera privilégié avec Blekko, selon eWeek.co.uk. lLe nouveau moteur s’appuie sur une fonctionnalité baptisée “slashtags” (qui se rapproche de la notion hashtag exploitée par Twitter).

Elle permet d’affiner une requête en indiquant la source de la recherche directement dans la requête, en ajoutant des termes comme “/news”, “/date”, “/amazon”, “/tech” ou “/blogs”, etc, précise Abondance.com.

Le site d’information spécialisé dans le référencement sur les moteurs a réalisé quelques tests initiaux. Mais les premiers résultats se révèlent “assez catastrophiques”. Les concepteurs de Blekko veulent peut-être donner la priorité au marché américain.

Néanmoins, Abondance.com a repéré “des informations intéressantes” pour le référencement (backlinks, stats de crawl, identification des contenus dupliqués…).

Il y a peu de risque que Blekko vient marcher sur les plates-bandes de Google mais le moteur leader mondial l’a joue néanmoins fair play.

“La concurrence est la bienvenue afin de délivrer des informations pertinentes et donner aux gens de nouveaux choix”, a déclaré un porte-parole de Google à eWeek.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur