Moteur de recherche : Exalead s’attaque au grand public

Mobilité

Exalead étend ses activités de recherche au secteur grand public en
s’appuyant sur le modèle des liens sponsorisés.

Exalead, société française spécialisée dans les outils de recherche pour l’entreprise, vient de présenter la nouvelle version de son moteur de recherche homonyme. Exalead.fr, et sa version internationale Exalead.com, s’appuient désormais sur un index de 8 milliards de pages et documents Web environ (contre la moitié précédemment) hébergés par près de 200 serveurs. Mais surtout, le moteur propose une nouvelle interface bien plus intuitive que la version précédente.

Au-delà de la page d’accueil particulièrement dépouillée (en la matière, Google a donné le ton), le nouvel Exalead se distingue de ses concurrents par un outil d’affinage des résultats placé à droite de l’écran. Cet outil, que François Bourdoncle le confondateur et PDG d’Exalead, baptise “zapette personnalisée”, permet de guider l’utilisateur dans sa recherche en proposant de nombreux critères de d’affinage (termes associés, fichiers multimédia, langues, type de fichiers, situation géographique). “Cette zapette thématique pallie la difficulté d’avoir à formuler la requête”, résume le dirigeant. Les opérateurs booléens (ET, OU, SANS…), ainsi qu’une sélection par période, sont proposés dans le mode “Recherche avancée”, lui aussi d’une extrême simplicité d’utilisation.

Les résultats s’accompagnent, si on le souhaite, d’imagettes de prévisualisation de la page indexée ainsi que de liens éventuels vers les données de l’annuaire mondial libre OpenDirectory. Un mode diaporama permet de faire défiler les aperçu des pages trouvées par le moteur sans avoir à charger la page. Une fonctionnalité qui permet d’optimiser le temps de recherche en évitant le chargement du document (PDF, Doc…) dans le lecteur ou l’application approprié. Enfin, il est possible de placer en liens sur la page d’accueil du moteurs des pages ou documents sélectionnés et de les retrouver à chaque démarrage du moteur (à condition de créer un profil d’identification).

Ces outils, qui malgré leur nombre et leur aspect visuel ne nuisent pas à l’ergonomie des pages de résultat, entendent “permettre aux utilisateurs de tourner autour de l’information qui les intéresse sans pour autant savoir formuler la requête correspondante”, explique François Bourdoncle, le PDG. Celui-ci croit beaucoup à la recherche par sérendipité, c’est-à-dire la faculté de trouver de manière fortuite une information pertinente. Cette vocation à assister l’utilisateur dans sa recherche à l’aide d’outils simples et de proposer une alternative aux principaux acteurs du secteurs caractérise le nouveau visage d’Exalead. Selon une étude Ifop Omnibus 2006, 61 % des internautes français attendent une alternative au leader du marché. Exalead entend désormais répondre à cette attente.

Yahoo Search Marketing pour les liens sponsorisés

Créée en 2000 sur le marché professionnel, la société s’attaque donc aujourd’hui au domaine du grand public. “Les internautes vont bénéficier d’une expertise technologique de huit années de développement”, explique François Bourdoncle. En retour, le PDG espère bien pouvoir “lier l’interface grand public du moteur aux technologies d’entreprises.” Malgré le mélange des genres, Exalead n’en séparent pas moins la division entreprise de l’activité grand public mais avec une activité de Recherche et Développement commune.

Le modèle économique d’Exalead.fr s’appuie uniquement sur l’exploitation de liens sponsorisés. Ceux de Yahoo Search Marketing en l’occurrence. Un modèle qui vise à représenter plus de 50 % du chiffre d’affaires de l’entreprise d’ici 5 à 6 ans. Selon les objectifs visés, Exalead occupera environ 3 % de la part de marché mondiale des moteurs de recherche. Aujourd’hui, selon l’agence de mesure d’audience Alexa, le moteur génère un “daily reach” de 80 (nombre d’utilisateurs du site sur 1 million de visiteurs du Net) pour environ 4 millions de pages vues quotidiennement. Un trafic en progression constante depuis 2004.

Pour Exalead, le marché grand public est donc le début d’une nouvelle ère. “Nous vous montrons la fondation sur laquelle nous allons construire nos développements”, soutient François Bourdoncle. Les développements futurs s’attacheront à la classification des pages, à l’amélioration du ranking (classement), à la syndication, au partage de contenu et, plus ambitieusement, à l’organisation du savoir. D’ici là, Exalead lancera dans les jours qui viennent sa barre d’outils pour navigateur ainsi que la version 4.5 de son moteur de recherche locale.

Aujourd’hui, l’entreprise compte 70 personnes pour un chiffre d’affaires visé de 5 millions d’euros en 2006 (2,5 millions en 2005). Elle est implanté aux Etats-Unis et en Italie et couvre une dizaine de pays par son réseau de revendeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur