Moteur : Microsoft et Powerset veulent parler le même langage naturel

Cloud

La firme de Redmond acquiert la start-up qui exploite une technologie liant moteur et langage naturel. Elle serait complémentaire aux outil de sa division R&D.

Après sa bataille perdue pour acquérir Yahoo et son moteur de recherche, Microsoft a trouvé du réconfort avec Powerset. L’éditeur vient d’acquérir cette start-up installée à San Francisco qui a développé une technologie de recherche en langage naturel. Elle avait sorti une première application en exploitant l’encyclopédie en ligne Wikipedia. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué mais des fonds d’investissement avaient repéré la perle (Foundation Capital, Founders Fund et Paperboy Ventures et des investisseurs individuels).

“Powerset va rejoindre notre équipe en charge de la pertinence et de la recherche”, explique Satya Nadella, l’un des principaux managers de la division “Search, Portal and Advertising” de Microsoft, dans une contribution sur le blog officiel Live Search en date du 1er juillet. “Powerset apporte sa technologie qui sera complémentaires des autres outils en langage naturel issus de notre division Microsoft Research.”

Microsoft dresse un constata : un tiers des requêtes initiales sur Internet ne donnent pas de résultats probants au premier clic. Selon l’éditeur, cet échec relatif serait dû à une problème de compréhension entre le langage courant de l’utilisateur et la manière dont l’information est répercutée sur les pages Web. Ce serait également lié à un problème d’indexation et de référencement sur les moteurs, comme le manque de clarté dans les descriptions des pages Web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur