Qwant soutenu par la CDC et Springer : le frémissement d’une alternative Google

EntrepriseLevées de fonds
levee-fonds-qwant-moteur
5 61

Le moteur Qwant lève 18,5 millions d’euros auprès de la CDC et d’Axel Springer. Face à Google, il brandit l’étendard « respect de la vie privée ».

Qwant, le moteur de recherche français, vient de boucler une levée de fonds de 18,5 millions d’euros.

A travers sa direction des Investissements et du Développement local, la Caisse des Dépôts apporte la plus grande contribution (15 millions).

Le reliquat provient du groupe de presse allemand Axel Springer, qui avait déjà injecté quelques millions d’euros dans Qwant lors du premier tour de table remontant à juin 2014.

Entretemps, la Banque européenne d’investissement a apporté un soutien financier à hauteur de 25 millions d’euros en octobre 2015.

« Les fondateurs de Qwant [Eric Léandri, Jean-Manuel Rozan, Alberto Chalon et la société Pertimm, ndlr] participent également à cette levée de fonds et demeurent actionnaires majoritaires », précise le communiqué. Mais, désormais, la CDC et Axel Springer ont des niveaux équivalents dans le capital : 20%.

Cet investissement stratégique a été officialisé ce matin lors d’une conférence de presse. Il permettra le développement en Europe du moteur de recherche alternatif, sachant que l’axe France-Allemagne avait été initialement considérée comme une priorité.

D’autres marchés européens vont être visés pour atteindre une masse critique d’utilisateurs : Espagne, Italie, Pologne…

Qwant vs Google : primeur au respect de la vie privée

Face à Google, Qwant se positionne comme le moteur intégrant la protection de la vie privée de ses utilisateurs en prenant en compte le respect du « principe de loyauté à l’égard de l’écosystème numérique » et « la neutralité » dans l’affichage des résultats.

Une manière de se démarquer du groupe Internet américain devenu expert dans le gisement de données (personnelles) transformé en exploitation commerciale et publicitaire.

Actuellement, le moteur Qwant revendique un volume de requêtes de 2,6 milliards sur l’année 2016 avec un nombre de ses visites « qui double » en un an. Mais il faut relativiser l’impact : c’est le volume de requêtes que Google enregistre en une demi-journée, rappelle Les Echos.

Qwant joue aussi la carte de l’innovation avec des déclinaisons thématiques comme Qwant Junior pour les enfants ou Qwant Music pour les mélomanes.

La semaine dernière, la société, installée entre Paris, Rouen et Nice, avait dévoilé l’application mobile pour Android et iOS. Sachant qu’elle avait développé des liens forts avec le navigateur Internet Firefox de la Fondation Mozilla (sous forme d’une extension et d’un « browser optimisé »).

Dans les nouveaux services escomptés figurent des pistes dans la cartographie…à la Google Maps.

L’effectif devrait passer de 100 à 200 personnes d’ici la fin de l’année.

(Crédit photo : @CaissedesDepots)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur