Moteurs : Wikia Search s’ouvre complètement aux contributeurs

Mobilité

Le moteur créé par Jimmy Wales, le co-fondateur de Wikipedia, vient de sortir dans une nouvelle version. Réellement collaborative.

Apparu début janvier dans une première version “alpha”, de test, Wikia Search n’a pas jusqu’ici déchaîné les passions des internautes, dans l’ensemble très mitigés sur les fonctionnalités de collaboration et de personnalisation annoncées par Jimmy Wales, le fondateur de ce moteur (qui a auparavant co-fondé l’encyclopédie Wikipedia). La nouvelle mouture de Wikia Search, qui vient d’être mise en ligne, devrait toutefois contribuer à inverser cette tendance.

Pourquoi ? Dans sa v2, Wikia Search est bien plus proche des objectifs initialement affichés par Jimmy Wales. Au-delà d’une refonte de l’interface, le moteur ajoute toute une dimension communautaire à la présentation des résultats de recherche.

Désormais, chacun peut immédiatement éditer et modifier le texte associé à un résultat de recherche (Edit), laisser un commentaire (Comment), annoter la page associée (Annotate) ou surligner le résultat (Spotlight) pour signaler son intérêt à toute la communauté d’internautes. Voire l’effacer (Delete) s’il ne présente aucun intérêt. Les autres pourront le remettre en ligne (Undelete) s’ils jugent que le site mérite bien de figurer dans la liste de résultats.

A l’instar de Wikipedia, Wikia s’en remet donc complètement à la communauté pour trier le bon grain de l’ivraie ou lui signaler les termes qui devraient renvoyer vers certains résultats (chacun est invité à suggérer des termes “similaires” au mot-clé recherché). Reste à voir si l’auto-régulation par les internautes permettra d’éviter les éventuels abus qui risque de se poser avec un tel système ouvert. En effet, quelques clics suffisent pour modifier le descriptif d’un site concurrent ou le reléguer dans un “bac à sable”…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur