Motorola avale General Instrument

Mobilité

Le géant des semi-conducteurs Motorola finalise le rachat du spécialiste des décodeurs câble et satellite General Instrument. Une fusion présentée comme un coup d’accélérateur en direction de la convergence voix/données.

Après avoir lancé en septembre dernier une offre de rachat estimée à environ 10 milliards de dollars en actions, c’est finalement 17 milliards de dollars qui auront changé de mains pour sceller la fusion de Motorola et General Instrument. L’acquisition, qui vient d’être finalisée, permet au spécialiste des semi-conducteurs et de la téléphonie cellulaire de gagner un savoir-faire mondialement réputé dans le domaine des équipements câble et satellites. Avec 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel et 7 000 employés, General Instrument s’est spécialisé dans les solutions de connexion à haut débit capables de traiter de la voix, des données ou de la vidéo. Motorola gagne en même temps, à travers la participation de 80% de GI dans la société Next Level, une gamme d’équipements et de routeurs dédiés à la convergence voix/données et destinés aux opérateurs des réseaux de paire de cuivre.

La fusion donne naissance à une nouvelle division au sein de Motorola, connue sous le nom BroadBand Communications. Son activité concernera principalement les secteurs du haut débit sans fil, les solutions hybrides fibre/coaxial et la télévision par câble . “Motorola est le leader mondial des solutions de communication intégrées pour l’individu, l’équipe de collaborateurs et l’automobile. Avec cette fusion, Motorola est en passe de diriger la transition vers les services convergents dans les foyers”, a indiqué Christopher Galvin, Pdg de Motorola.

Pour en savoir plus :

* General Instrument

* Motorola


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur