Motorola n’abandonne pas le G4

Mobilité

Alors même que la pression retombe en ce qui concerne le nouveau processeur PowerPC d’IBM, des fuites indiquent que Motorola n’abandonnerait pas son activité processeur pour Apple. Si la firme ne semble pas avoir été retenue par Apple pour la prochaine génération de puces embarquées dans les PowerMac, son G4 est chargé de faire la soudure.

Que les mauvaises langues se le tiennent pour dit. Il ne faut pas enterrer la division processeurs de Motorola trop vite ! Alors que l’Internet s’est transformé en cocotte-minute après qu’IBM a annoncé un nouveau processeur PowerPC de son cru, issu de sa recherche sur les puces à très hautes performances (voir édition du 16 octobre 2002), Motorola ne semble pas avoir jeté l’éponge pour autant. Dans un document du 24 juillet 2002, le fondeur aux ailes d’argent présente un calendrier de lancement pour un nouveau processeur, le PowerPC (MPC) 7457, prévu pour début 2003 et qui viendrait supplanter l’actuel G4+ (le PowerPC 7455 selon la terminologie de Motorola) utilisé par Apple. La puce, annoncée à des fréquences comprises entre 867 et 1 833 MHz précéderait un autre processeur, version dite 7457 RM, intégrant la technologie RapidIO, et qui porterait le G4+ à plus de 2 GHz. Les MPC 7457 et 7457-RM doivent être gravés en 130 nanomètres et utiliser la technologie de silicium sur isolant (SOI). Selon des informations passées en revue par le site Architosh, un certain nombre de projets ont suivi leur cours au sein de Motorola et pourraient donc bien déboucher sur de nouvelles puces utilisées par Apple.

Sans doute pas de G5 en vue, mais Architosh estime que, jusqu’au tournant de 2001/2002, Motorola avait bien des machines d’Apple tournant sur des processeurs sensés devenir les éventuels G5. Ces machines de tests étaient sans doute équipées de processeurs montant jusqu’à 2,4 GHz (voir édition du 6 novembre 2001) ! Une rumeur avait bien fait état de l’arrivée de tels processeurs l’année dernière. Elle avait été relayée par le site anglais The Register. Le projet de processeur G5 par Motorola aurait porté le nom de code “Eleven” (Onze) et un terme y aurait été mis en février 2002.

Du G4 jusqu’un 2004 au moins

Il se dit que le projet “Eleven” aurait été supprimé en raison de problèmes d’interaction des nouvelles puces avec le nouveau bus d’Apple intitulé ApplePi-BIU (ou Apple Processor Interconnect-bus interconnect unit). Alors que l’interconnexion serait possible sur le nouveau processeur d’IBM, elle n’aurait pas été rendue possible sur la puce de Motorola, ou n’aurait pas atteint les performances escomptées. Le plan de développement pour Motorola semble toutefois relativement clair : la firme semble vouloir continuer à subvenir aux besoins d’Apple en processeurs G4 jusqu’en 2004 au moins, ses processeurs devant monter en cadence jusqu’à 2 GHz, voire plus (l’actuel MPC 7455 ne devait pas parvenir à 1,25 GHz initialement).

L’avenir d’Apple semble donc devoir se dessiner autour de deux futurs processeurs dont il est facile d’imaginer que l’un remplacera l’autre durant une phase de transition qui pourra se dérouler sur plusieurs années. Le PowerMac pourrait donc bien continuer à tendre vers les 1,8 GHz soit avec ce nouveau G4+, soit commencer à intégrer le processeur d’IBM pour laisser le G4 aux autres gammes d’Apple. La famille G4 n’est donc pas prête de s’éteindre et la transition vers des processeurs à haute performance devrait se réaliser aussi bien en comptant les ressources d’IBM que celles de Motorola. Bizarre, Steve Jobs a justement précisé il y a peu que les plans de développement des deux fondeurs permettaient à Apple d’avoir des options. A croire que les révélations sur les futurs processeurs utilisés par Apple ne sont en fait que des fuites organisées…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur