Motorola pourrait mieux exploiter ses brevets, selon Carl Icahn

Cloud

Carl Icahn, influent actionnaire de Motorola Mobility, considère que le portefeuille de brevets du fabricant de téléphones mobiles est sous-exploité. Sous pression, la direction se défend.

Carl Icahn veut davantage mettre en valeur les 17 000 brevets et 7500 demandes de brevets de Motorola Mobility.

Le milliardaire américain, qui possède plus de 5% du capital de Motorola Mobility,  se présente souvent comme un “investisseur activiste”.

Il est prêt à bousculer les directions des sociétés qu’il soutient pour obtenir davantage de valeur ajoutée.

Pour Carl Icahn,  Motorola Mobility dispose d’un portefeuille de brevets “significativement plus important que celui de Nortel Networks, et inclut de nombreux brevets sur les technologies 4G. A ce titre, il a une valeur importante.”

Il met la pression sur la direction de Motorola Mobility et cela se voit à travers un document transmis à la SEC (autorité américaine de régulation des communications).

Selon Bloomberg, l’actionnaire influent dans le capital du fabricant américain de téléphones mobiles considère “qu’il y a de multiples chemins pour optimiser la valeur du portefeuille de brevets, compte tenu de la demande sur le marché de la propriété intellectuelle liée au marché des télécoms et de la mobilité”.

Souhaite-t-il donc vendre les brevets de Motorola pour offrir un retour de cash immédiat aux actionnaires ?

Ou tout simplement engager une stratégie plus agressive de licences auprès de ses concurrents, et rajouter aux nombreux contentieux sur les propriétés intellectuelles dans l’industrie mobile ?

Carl Icahn est connu pour être un actionnaire activiste, défendant la valeur des actions qu’il possède par tous les moyens.

Jusqu’à organiser des frondes d’actionnaires et à s’imposer aux conseils d’administrations des entreprises visées.

Il serait en particulier à l’origine de la scission de Motorola en deux entités distinctes en janvier 2011 : celle spécialisée dans les téléphones et set-top box (Motorola Mobility), et une autre orientée B2B (Motorola Solutions).

Après les critiques adressées par Carl Icahn, la direction de Motorola Mobility a réagi dans un communiqué. “Le board analyse continuellement les décisions stratégiques de l’entreprise et ses opportunités.”

Depuis janvier 2011, elle assure que “Motorola a proposé des services innovants et une croissance solide, incluant une hausse du chiffre d’affaire de 22% au premier trimestre. Ces performances sont dues, entre autres, au fait qu’elle a un des plus puissant et respecté portefeuille de brevets de l’industrie.

Pas sûr que cela soit suffisant pour calmer des actionnaires comme Carl Icahn, irrités par la mauvaise performance boursière de l’entreprise depuis que la société a pris le chemin de l’indépendance au début de l’année.

L’action qui valait jusqu’à 35 dollars en janvier était bloqué à 21 dollars dans la semaine du 18 au 22 juillet.

Carl Icahn doit avoir en tête le cas Nortel.

Bien que l’équipementier télécoms d’origine canadienne soit en faillite, une partie de sa propriété intellectuelle (6000 brevets) vient d’être cédée pour 4,5 milliards de dollars à un consortium composé de Apple, Microsoft, RIM, EMC, Sony et Ericsson.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur