Moverio BT-200 : Epson regarde Google Glass les yeux dans les yeux

Mobilité
moverio-une

Epson commence à vendre aux USA ses lunettes connectées Moverio BT-200 avec de bonnes spécificités techniques. Le tout à un prix plus abordable que les Google Glass.

Epson débute la commercialisation de son deuxième modèle de lunettes connectées aux Etats-Unis. Les Moverio BT-200 s’inspirent grandement des avantages promis par les Google Glass. Le tout assorti d’un prix bien moins élevé.

La paire de lunettes high-tech est accessible par Internet au prix de 699,99 dollars (hors frais de livraison). Un avantage certain surtout depuis que Google est attaqué sur le prix très élevé du modèle de test de ses Glass.

Mais le prix moins élevé des Moverio signifie-t-il que ces lunettes sont de moindre qualité ? Selon Epson, la réponse est non. Au-delà d’un design beaucoup moins fin que celui des Google Glass, la firme japonaise vante surtout les spécificités techniques élevées de ses lunettes.

La séduisante fiche technique des Moverio BT-200

Ces dernières sont équipées d’un écran binoculaire de 0,42 pouces (16 :9) capable d’afficher une image 2D ou 3D d’une définition maximale de 960 x 540 pixels. D’après Epson, sa technologie permet de donner une impression réaliste à l’utilisateur d’observer une image de 320 pouces en résolution qHD. Cet argument avait déjà été utilisé dans la promotion du précédent modèle BT-100 (commercialisé en 2012) et vérifié par de nombreux testeurs.

L’écran est associé à des écouteurs Dolby Surround. L’association de ces deux éléments font des Moverio d’excellentes lunettes pour le visionnage de films en totale immersion si toutefois l’on est prêt à investir 700 dollars pour ça. D’autant que la transparence des écrans implique qu’il faille disposer d’un support suffisamment sombre pour que le contraste de l’image soit bon.

L’appareil fonctionne à l’aide d’un processeur bicoeur TI OMAP 4460 cadencé à 1,2 GHz et d’une mémoire vive (RAM) de 1Go. Les BT-200 disposent d’une capacité de stockage native de 8 Go qui peut être complétée à l’aide d’une carte micro SD de 2 Go ou d’une carte Micro SDHC de 32 Go. Côté connectivités, ces lunettes prennent en charge le Wi-Fi et le Bluetooth 3.0. L’ensemble présente une autonomie maximale de 8 heures (Epson ne détaille pas l’autonomie des lunettes en pleine utilisation).

Notez qu’Epson, spécialiste des technologies de projection, a doté ses lunettes connectées de deux micro-projecteurs (un pour chaque œil) qui sont capables de projeter une image sur tous les supports plans de la vie de tous les jours. Une composante intéressante pour certains corps professionnels. Les Moverio BT-200 associent ainsi les avantages applicatifs de la réalité augmentée (comme pour les Google Glass) à la capacité de partager des images avec d’autres personnes que le porteur des lunettes.

L’aspect logiciel est assuré par le système d’exploitation Android 4.0.4 ( version “Ice Scream Sandwich”). Celui-ci permet aux Moverio BT-200 d’Epson d’être contrôlables à l’aide d’un pad de contrôle tactile qu’il faut donc tenir en main pendant toute la durée d’utilisation des lunettes. En guise de comparaison, les utilisateurs des Google Glass peuvent naviguer à l’aide de la voix, des gestes, ou de commandes situées sur les branches des lunettes. Une méthode qui semble plus pratique de prime abord mais pas toujours fonctionnelle d’après les testeurs.

Les applications sont au centre du marché des lunettes connectées

Epson a d’ores et déjà ouvert une place de marché applicative, nommée Moverio Apps Market, et encourage sur ses sites les développeurs du monde entier à s’inscrire pour obtenir différentes ressources ainsi que des kits de développement pour pouvoir produire des apps qui tireront parti des capacités des Moverio BT-200. Ces dernières sont d’ailleurs dotées d’un grand nombre de senseurs (GPS, boussole, gyroscope, accéléromètre et microphone) qui seront autant d’éléments exploitables pour créer des softs originaux et / ou utiles.

Dans la lutte sur le marché des lunettes connectées, Epson prend donc de l’avance sur Google. Cependant la firme japonaise a bien compris que le succès d’un tel appareil repose avant tout sur sa capacité à attirer le consommateur par son potentiel applicatif. On peut supposer que de ce côté-là, le programme Google Glass Explorer mené depuis plus d’un an par la firme de Mountain View lui donne un net avantage.

Le public français devra attendre le mois de juin, date à laquelle Epson entend lancer la commercialisation de ses Moverio BT-200 en France à un prix encore incertain.

Epson Moverio BT-200

Image 1 of 5

lunettes-moverio-bt200-epson-design
Les Moverio BT-200 profitent d'un design plus équilibré que le précédent modèle. Néanmoins, cela reste l'un des éléments négatifs des lunettes connectées d'Epson.

Quiz : Connaissez-vous les matériaux qui composent les produits high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur