Mozilla construit Firefox OS avec Everything.me

Cloud
Firefox Marketplace marché applications Android

La fondation Mozilla apporte son soutien financier à la start-up israélienne qui édite Everything.me, plate-forme dynamique d’applications Web pour smartphones.

Mozilla a pris part à un tour de table de 25 millions de dollars au bénéfice d’Everything Project.

Cette start-up basée en Israël édite Everything.me, une plate-forme dynamique d’applications Web pour smartphones.

Mozilla compte s’appuyer sur ce service pour accompagner le lancement imminent de son système d’exploitation mobile Firefox OS, prévu pour début 2013 au Brésil).

Everything.me s’apparente à un App Store, mais il en dépasse la conception pour adapter l’offre logicielle aux préférences du mobinaute et lui délivrer, à la demande, du contenu ouvert.

Nul besoin d’installer ces applications en local. Tout s’exécute sur des serveurs distants. Ainsi articulé, autour du cloud et du HTML5, ce pont entre Web et mobile est dit “dynamique”.

Parmi les investisseurs, SingTel Innov8 seconde l’Espagnol Telefónica, qui sera justement le premier partenaire de Mozilla dans le déploiement initial de Firefox OS, en Amérique latine.

Comme le note Silicon.fr, cette arrivée sur le marché ultra-concurrentiel des systèmes d’exploitation mobiles se fera selon toute vraisemblance à l’appui des technologies d’Everything Project.

Directeur Produits et Innovation chez Telefónica, Carlos Domingo ne s’y trompe pas.

L’intégration d’Everything.me au sein de Firefox OS va enrichir l’expérience utilisateur et ouvrir à de nouvelles perspectives grâce à un vaste écosystème de contenus ouverts et universels“, résume le dirigeant.

Fondée en mai 2010 par son actuel CEO Rami Kasterstein, la jeune pousse Everything Project a déjà enregistré deux levées de fonds, dont la plus importante en mai 2011: 7 millions de dollars auprès des fonds d’investissements israéliens BRM Capital et DFJ Tamir Fishman.

Dans sa conquête du mobile, Mozilla a d’autres soutiens, au premier rand desquels les opérateurs Deutsche Telekom, DNA, Etisalat, Smart, Sprint et Telecom Italia.

Certains fabricants de smartphones, notamment le Chinois ZTE, auraient également manifesté leur intérêt.

Basé sur l’alliance du noyau Linux et du moteur Gecko, Firefox OS atteint sa phase finale de gestation. Il est testable via un simulateur distribué sous la forme d’une extension pour le navigateur Firefox.

MOzilla a participé à un tour de table de 25M dollars au bénéfice d’Everything Project.

Cette start-up basée en Israel édite Everything.me, une plate-forme dynamique d’applications Web pour smartphones.

Mozilla qui trouve là un relais préalable au lancement de son système d’exploitation mobile, prévu pour début 2013 au Brésil.

Everything.me s’apparente à un App Store, mais il en dépasse la conception pour adapter l’offre aux requêtes et préférences du mobinaute, pour lui délivrer, à la demande, du contenu ouvert.

Nul besoin d’installer ces contenus en local. Tout s’exécute sur des serveurs distants. Ainsi articulé, autour du cloud et du HTML5, ce pont entre Web et mobile est dit dynamqieu.

Si parmi les investisseurs on retrouve SingTel Innov8, on a surtout l’Espagnol Telefónica , qui sera justement le premier partenaire de Mozilla dans le déploiement initial de FFox OS, en Amlat, sur le marché ultra-concurrentiel des systèmes d’exploitation mobiles.
http://www.silicon.fr/everything-me-mozilla-firefox-os-81448.html

Et cela se fera selon toute vraisemblance à l’appui des technologies d’Everything Project.

Directeur Produits et Innovation chez Telefónica, Carlos Domingo ne s’y trompe pas. « L’intégration d’Everything.me au sein de Firefox OS va enrichir l’expérience utilisateur et ouvrir à de nouvelles perspectives grâce à un vaste écosystème de contenus ouverts et universels« , résume le dirigeant.
Forte de cette levée de fonds, la jeune pousse va pouvoir consolider ses effectifs et accélérer ses travaux de développement.
Fondée en mai 2010 par son actuel CEO Rami Kasterstein, la jeune pousse a déjà enregistré deux levées de fonds, dont la plus importante en mai 2011: 7 millions de dollars auprès des fonds d’investissements israéliens BRM Capital et DFJ Tamir Fishman.

Dans sa conquête du mobile, Mozilla a d’autres soutiens, au premier rand desquels les opératuers Deutsche Telekom, DNA, Etisalat, Smart, Sprint et Telecom Italia. Certains fabricants de smartphones, notamment le Chinois ZTE, auraient également manifesté leur intérêt.

Basé sur l’alliance du noyau Linux et du moteur Gecko, Firefox OS atteint sa phase finale de gestation. Il est testable via un simulateur distribué sous la forme d’une extension pour le navigateur Firefox.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur