Mozilla Firefox 3 confirme son envolée en Europe

Cloud

Passée l’euphorie des premiers jours, l’intérêt que portent les Européens au panda roux se poursuit, selon une étude XitiMonitor.

L’engouement pour le navigateur libre en Europe est donc bel et bien là, et semble ne pas vouloir s’arrêter en si bon chemin…“, estime l’analyste XitiMonitor qui s’est penché sur le lancement de Firefox 3. Après un démarrage en trombe avec plus de 8 millions de téléchargements le premier jour (validé par le Guinness Book), le nouveau navigateur de la Fondation Mozilla maintient un rythme d’adoption soutenu.

Selon le cabinet d’analyse, qui s’est penché sur les visites effectuées sur plus de 344 000 sites partenaires du 16 au 30 juin, Firefox 3 “continue à progresser de plus d’un point par jour“. Sur la semaine suivant son lancement, l’usage du navigateur progresse entre 1,2 point (le lundi 30 juin par rapport au lundi 23 juin) à 3,1 points (le mercredi 25 par rapport au mercredi 18 juin) pour une part de marché oscillant entre 9,6 % (le mercredi) et 10,9 % (le dimanche).

Firefox 3 frôle les 30 %

Selon Xiti, “ce n’est pas un simple effet de renouvellement de Firefox 2 par Firefox 3“. La part de visite des navigateurs Mozilla confirme sa hausse dans les pays européens. Toujours sur la même période, les Firefox toutes versions confondues évoluent de 0,6 point le dimanche à 1,1 point le mercredi pour une part de marché qui s’élève jusqu’à 35,1 % (le dimanche, jour décidément faste qui confirme l’usage avant tout résidentiel de Firefox par défaut moins présent dans les entreprises).

Globalement, la part de Firefox 3 dans la famille Mozilla frôle les 30 %. Mais il s’agit d’une moyenne européenne* qui ne reflète pas les disparités des différents pays. Xiti s’est penché sur les cas de l’Espagne et de la France, deux territoires où le navigateur de Mozilla se situe en dessous de la moyenne européenne : 27,9 % pour la péninsule ibérique et 23,4 % pour le pays où la Fondation Mozilla a pourtant installé sa branche européenne dirigée par Tristan Nitot. Une différence que Xiti n’explique pas. “Les internautes espagnols seraient-ils plus friands de nouveautés que les internautes français ?“, s’interroge le cabinet de mesure d’audience. Xiti donne rendez-vous en septembre pour un nouveau bilan sur l’évolution de la présence du panda roux sur le Vieux continent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur