Mozilla Marketplace pose les jalons d’un Firefox OS mobile

Mobilité
Firefox Marketplace marché applications Android

L’écosystème d’applications Mozilla Marketplace s’ouvre à la version du navigateur Firefox pour Android (Aurora). Une nouvelle étape dans la constitution d’un système d’exploitation mobile autonome.

En ouvrant aux utilisateurs Android une version préliminaire de son magasin d’applications HTML5 pour le navigateur Firefox, Mozilla s’approprie les prémices d’une ère acquise aux technologies du Web, vouées à constituer à terme la clé de voûte d’un système d’exploitation mobile autonome.

Avec ce parc logiciel désigné sous l’appellation Marketplace, la Fondation apporte certes une réponse formelle au Chrome Web Store de Google, mais elle entretient des ambitions bien au-delà de cette seule confrontation.

Premier axe de conquête, la fidélisation, matérialisée par l’ouverture de la plate-forme à l’environnement Android, pour tous les utilisateurs de Firefox Aurora (nom du navigateur Firefox pour Android).

Jusqu’alors, l’on n’accédait au Marketplace que sur invitation.

En quelques mois, les développeurs se sont ainsi fait la main sur cet écosystème comparable, dans ses fonctionnalités, à l’App Store d’Apple et au Play Store de Google.

Des applications – comptées pour l’heure par centaines – y sont désormais centralisées, sur un modèle essentiellement freemium, imposant la gratuité pour le consommateur final.

Parmi les derniers titres ajoutés au catalogue, l’on relève SoundCloud (service d’hébergement de fichiers audio) et Twitter (réseau social), qui rejoignent JoliCloud (page d’accueil à personnaliser), LastPass (gestion de mots de passe) et consorts.

Développées en HTML5 et autres technologies du Web, ces applications ne nécessitent pas de réécriture pour s’exécuter sur plusieurs plates-formes.

Cette universalité, cet agnosticisme des terminaux (smartphones, PC, tablettes, etc.) et des environnements d’exécution (mobile, bureau…) constitue leur principal avantage face aux programmes codés en natif, lesquels, en contrepartie, se révèlent généralement plus fluides.

En outre, leur intégration au sein d’Android est totale, jusqu’à la possibilité d’insérer des widgets sur l’écran d’accueil.

A terme, ces synergies vaudront aussi pour les OS de type “desktop”, avec en tête de liste la promesse d’une désinstallation “transparente” : menu ajout / suppression dans Windows, corbeille pour Mac OS X et gestionnaire de paquets avec les distributions Linux.

Pour tester cette mouture préliminaire, il est nécessaire d’installer Firefox Aurora (pour Android Froyo 2.2 et ultérieurs) via son APK, en ayant au préalable autorisé les sources inconnues.

Mozilla rappelle néanmoins, à l’adresse des utilisateurs comme des développeurs, que les fonctions d’achat et les déclarations de confidentialité, non encore de mise, sont “à venir”. Un tremplin idéal vers Firefox OS.

A lire également sur Silicon.fr : Interview Tristan Nitot, Mozilla : “Nous voulons attirer des centaines de milliers de développeurs web sur Firefox OS” (16/07/12)

Mozilla Aurora Android Markeplace applications HTML5

Crédit image / photo : Mozilla Foundation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur