Mozilla acquiert Pocket pour découvrir aisément les contenus sur le smartphone

EntrepriseFusions-acquisitionsMobilité

La Fondation Mozilla prend le contrôle de Read It Later, la start-up qui a développé Pocket. Objectif : faciliter l’exploitation des contenus Web sur les smartphones.

La Fondation Mozilla vient de faire l’acquisition de Read it Later, la société qui édite Pocket, du nom d’une application qui permet de sauvegarder, découvrir et recommander les sujets les plus intéressantes sur le Web en fonction de ses centres d’intérêt.

Chacun de leur côté, Mozilla et Pocket ont confirmé ce rapprochement  à travers une contribution blog. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Pocket devrait conserver son autonomie dans la nouvelle configuration. Il s’agit “d’emmener Pocket plus loin avec Mozilla”, selon le CEO Nate Weiner.

Tout en poursuivant : “Nous avons vraiment apprécié notre partenariat avec Mozilla l’an passé. Nous sommes impatients de travailler plus étroitement ensemble pour soutenir la croissance continue de Pocket et de créer de grands nouveaux produits que les gens aiment en fonction  de notre mission commune.”

Pocket a la capacité d’identifier des articles et des vidéos de haute qualité sur la base du nombre de sauvegardes effectuées. Cela pourrait venir consolider les algorithmes de recommandation de Mozilla.

Basé sur le principe du “Read it later” (sauvegarde de contenu en ligne pour une lecture ultérieure), Pocket recense 10 millions d’utilisateurs actifs par mois sur iOS, Android et le Web. Son service comptabilise plus de 3 milliards de contenus sauvés à ce jour.

Il s’agirait de la première acquisition de la Fondation Mozilla depuis sa création qui remonte à juillet 2003.

Depuis 2015, Pocket est le service “read it later” par défaut du navigateur Internet Firefox.

Créé en 2008, Pocket (qui avait démarré sous le nom Read It Later) a failli entrer dans le giron d’Evernote en 2011. L’offre avait été rejetée par Nater Weiner quand il est devenu clair que Pocket ne subsisterait qu’à l’état de fonctionnalité dans l’app Evernote.

L’an passé, c’est Instapaper, le rival de Pocket, qui était entré dans l’escarcelle de Pinterest.

A ce jour, Pocket a levé 14,5 millions de dollars de la part d’un panel d’investisseurs comprenant GV et Axel Springer Digital Ventures.

(Crédit photo : Mozilla / Pocket)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur