Mozilla lègue Thunderbird à la communauté open source

Cloud

Mozilla veut se concentrer sur Firefox. Le client de messagerie Thunderbird restera sécurisé et stable. Mais le volet innovation est délégué.

La Fondation Mozilla préfère se concentrer sur Firefox et délaisser Thunderbird. Question de priorité.

Dans une contribution wiki, elle affiche son intention d’intensifier les développements Web et mobile du navigateur.

“Thunderbird ne constitue qu’un pur client messagerie pour poste de travail. Nous en sommes arrivés à la conclusion que la poursuite de l’innovation sur Thunderbird n’est pas une priorité pour Mozilla. Et que les besoins les plus critiques portent sur la sécurité et la stabilité permanente du produit.”

Déjà en 2007, Mozilla se posait la question sur l’évolution de Thunderbird et se demandait quelle était la meilleure solution pour son développement.

Dans une contribution blog en date du 6 juillet, son président Mitchell Baker précise que la Fondation fournira des réactualisations de sécurité à travers un process de publication de support étendu (Extended Support Release process).

A priori sous la forme d’une mise à jour toutes les six semaines.

Mais c’est tranché : “Nous laisserons comme tel les mécanismes pour la communauté Thunderbird qui choisira d’organiser les prochains développements.” Bref, on passe la main.

La montée en puissance de Thunderbird (20 millions d’utilisateurs dans le monde quand même) est contrariée par la généralisation du webmail (Gmail, Hotmail) et des réseaux sociaux.

La bataille de l’innovation semble inégale : Google, Microsoft et Facebook disposent de moyens plus considérables que la Fondation Mozilla pour pousser l’innovation sur la messagerie.

Boot to Gecko : l’OS Firefox fait son chemin
Parmi les projets prioritaires figure Firefox OS (“Boot to Gecko ou B2G”). Mozilla propose un OS mobile vraiment ouvert basé sur un noyau Linux et le moteur d’exécution Gecko (qui permet de s’appuyer sur les standards open web pour développer des applications en HTML5). Selon Silicon.fr, on voit donc apparaître une sorte de Chrome OS pour smartphone, donc, avec la capacité de gérer les fonctions du téléphone (appels, messages, Internet, jeux…) directement en HTML5. Les constructeurs chinois ZTE et TCL Communication Technologie (Alcatel One Touch) ont apporté leur soutien à Mozilla – Boot to Gecko. Les premiers smartphones Firefox OS seront dans un premier temps lancés sur le marché brésilien début 2013 par Vivo, la marque locale de l’opérateur Telefónica.

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur