Mozy simplifie la migration des données vers le cloud

CloudData-stockageStockage

Filiale d’EMC, le prestataire de services de sauvegarde en ligne Mozy propose à ses clients de simplifier leurs démarches initiales de migration de données vers le cloud, avec un produit dédié : Data Shuttle.

Les souscripteurs des offres de stockage en ligne Mozy Enterprise et Pro sont désormais éligibles à l’adoption d’un service complémentaire : Data Shuttle, destiné à accélérer les procédures initiales de migration de données vers le cloud.

Lorsqu’une entreprise opte pour l’hébergement à distance, les premières opérations de sauvegarde en masse s’avèrent généralement chronophages.

En fonction du volume à transférer (parfois plusieurs téraoctets) et de la bande passante à disposition, la bonne mise en oeuvre de la démarche peut nécessiter plusieurs jours, voire se compter en semaines, nuisant d’autant à la productivité.

A la lumière de ces limitations techniques, Mozy se propose de prendre en charge le téléversement vers ses data centers pour minimiser le délai de traitement.

Mise en place à cet effet, la solution Data Shuttle concerne les clients anglais, allemands, français, irlandais et américains qui souhaitent transvaser au moins 100 Go de données.

Ceux-ci se voient adresser par voie postale un dispositif de backup qui embarque un ou plusieurs disques durs Iomega d’une capacité de 2 To (1,8 To disponibles une fois le formatage effectué).

La configuration du périphérique s’adapte à la demande, sur une échelle tarifaire dégressive : les prix s’entendent toutes taxes comprises, de 199 euros pour un maximum de 1,8 To à 449 euros pour 7,2 To. Les paliers intermédiaires : 299 euros les 3,6 To et 349 euros pour 5,4 To.

A charge pour les administrateurs réseau de procéder à la migration vers le Shuttle et de renvoyer le tout à l’expériiteurvia un pli pré-affranchi.

Se pose légitimement la question de l’intégrité physique de l’ensemble et du devenir des données en cas de perte ou de vol, mais Mozy, tel qu’escompté, n’esquissent pas mot à ce sujet.

La filiale du géant EMC préfère concentrer son propos sur le cryptage agressif des transferts vers le cloud, avec en point d’orgue la vérification SSAE 16 de type II (“Statement on Standards for Attestation Engagements”), ensemble de recommandations sécuritaires établies en juin 2011.

En outre, le chiffrement des données est double : une première clé personnalisée ou fournie par Mozy s’adjoint à un deuxième jeton communiqué à un serveur central et détruit à la fin des transmissions en SSL.

Et Claire Galbois-Alcaix, Senior Marketing EMEA, d’en conclure : “Les réactions lors de nos tests bêta ont été incroyables : des téléchargements qui auraient pris des semaines en ligne sont effectués en quelques jours, ainsi les projets de migration en sont vraiment simplifiés.

 

 

—————————- ETUDE CLOUD (NETMEDIAEUROPE) ——————————

Cloud computing : où en sont les entreprises françaises ?
Cette étude, réalisée avec Microsoft, fait le point sur la perception la pénétration du Cloud Computing en France.
Cliquez ici.

———————————————————————————————————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur