MP3.com bouscule la diffusion de la musique

Cloud

Le site MP3.com veut donner à chaque internaute l’accès en ligne à sa discothèque personnelle, à l’aide d’un logiciel qui recense les morceaux des CD possédés à la maison. De quoi faire hurler les maisons de disques…

Non content de faciliter la diffusion et la copie (parfois illégale) des oeuvres audio, le MP3 donne naissance à des services sulfureux qui promettent d’engendrer de nouveaux conflits avec les maisons de disques. Ainsi, le site MP3.com vient d’annoncer le lancement de deux nouveaux services inédits et plutôt controversés.

Le premier, que de nombreux internautes attendaient sans doute, ne fait “que” rogner sur les méthodes habituelles de diffusion de la musique. Il permet d’écouter, immédiatement après l’achat, un album CD (“physique” et donc non téléchargeable) acheté sur un site marchand. Pour l’instant, seulement trois disquaires en ligne (JungleJeff, Duffelbag.com etCheap-CDs.com) sont partenaires de ce service expérimental. Concrètement, pour éviter d’attendre entre deux et cinq jours pour recevoir son CD par la poste, l’internaute se connecte après le paiement sur le portail My.MP3.com. Là, après avoir fourni son nom et son adresse électronique, un espace personnalisé avec ses goûts musicaux ou ses artistes préférés permet d’écouter tout de suite le(s) titre(s) achetés, pourvu que l’on possède un logiciel de lecture MP3 compatible avec la diffusion en temps réel (streaming). Sur le plan technique, les informations liées à l’achat (titre de l’oeuvre, de l’album, etc.) sont transmises au portail personnalisé My.MP3. Le fichier n’est pas téléchargeable sur le disque dur de l’utilisateur, pour limiter les risques de piratage.

Mais ce service n’est qu’une partie émergée de l’iceberg. Au sein de My.MP3.com, c’est la fonction Beam-It qui promet de faire du bruit, grâce à son côté innovant mais surtout les risques qu’il entraîne. De quoi s’agit-il ? Tout simplement de lister sur le site de Beam-It les titres de sa discothèque personnel pour pouvoir les charger en streaming depuis n’importe où, n’importe quand.

D’abord, il faut télécharger le programme Beam-It. Une fois installé, celui-ci demande au mélomane d’insérer un ou plusieurs CD audio dans le lecteur CD-Rom de son PC. Le logiciel reconnaît automatiquement le nom de l’artiste, de l’album et des titres et les compare avec ceux d’une base de données interne à My.MP3.com. Si les serveurs du portail possèdent en archive ces morceaux, l’utilisateur pourra désormais les lire depuis n’importe quel PC ou décodeur Internet !

Là encore, le fait que le fichier MP3 ne soit pas téléchargé directement sur le disque dur représente un argument de défense pour les responsables du site MP3.com. Mais les détracteurs seront nombreux à y voir une porte ouverte à la diffusion gratuite de musique protégée par le droit d’auteur.

Il suffit par exemple de se faire prêter plusieurs CD par un ami (ou d’obtenir les informations concernant son compte personnel) pour multiplier le nombre de diffusions frauduleuses des morceaux musicaux. Si l’internaute possède une connexion permanente à haut débit du type câble ou ADSL, il obtient du coup l’accès à une discothèque quasiment gratuite et bien achalandée. Près de 40 000 artistes seraient déjà au catalogue, et ce dernier grossit tous les jours. Quels moyens MP3.com mettra-t-il en oeuvre pour empêcher les uns et les autres d’échanger leurs titres ? Le site n’en souffle guère mot, et pour apaiser les industriels de la musique, les réponses devront être convaincantes…

Pour en savoir plus : MP3.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur