MP3.com porte plainte contre les “majors”

Mobilité

Poursuivi en justice par les grandes maisons de disques de l’association américaine RIAA, le portail musical vient de riposter en les accusant de pratiques anticoncurrentielles.

En lançant le service MyMP3.com, le site MP3.com devait bien s’attendre à récolter les foudres des industriels de l’édition musicale. Moins de deux semaines après avoir proposé d’accéder à distance à une discothèque virtuelle, en indiquant une fois pour toutes les titres que l’on possède à la maison (voir édition du 13 janvier 2000), l’association des éditeurs de musique RIAA (Recording Industry Association of America) engageait une action en justice. Motif : en diffusant les oeuvres, MP3.com ne respectait plus les droits des auteurs, artistes et producteurs. Il faut dire que plus de 40 000 titres sont référencés.Bien décidé à se défendre, MP3.com choisit… l’attaque, sous la forme d’une plainte auprès du tribunal de San Diego. La société accuse la RIAA d’agir de façon anticoncurrentielle. Selon Michael Robertson, Pdg de MP3.com, les compagnies de disques membres de cette association à but non lucratif utilisent des “techniques d’intimidation”, qu’il ne veut plus tolérer. Dans une lettre datée du 21 janvier 2000, et adressée à Hilary Rosen, présidente de la RIAA, Michael Robertson écrivait même :”Nous avons l’intention de combattre tous vos efforts pour dicter la manière dont les gens doivent utiliser leur musique”. Le ton est donné…Pour en savoir plus : MyMP3.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur