MP3tunes : le boulet que Michael Robertson continue de traîner

Marketing
mp3tunes-logo

Michael Robertson (MP3tunes) doit verser 41 millions de dollars de dommages et intérêts pour piratage de 2100 titres. Une saga judiciaire longue et complexe.

L’affaire MP3tunes.com, qui oppose depuis 2007 Michael Robertson (fondateur du service de musique sur Internet) et la maison de disques EMI (rachetée depuis par Universal Music), a pris une nouvelle tournure. Fin mars, un jury fédéral de Manhattan a reconnu le pionnier de l’Internet américain coupable d’infraction à la règlementation copyright. Il devra verser des dommages et intérêts d’un montant de 41 millions de dollars pour le piratage de 2100 titres de musique.

Pour replacer le dossier dans le contexte, MP3tunes.com avait émergé en 2005 mais le service a fermé ses portes courant 2012 sur fond de faillite. Lors de son apparition, le concept était novateur : l’internaute disposait d’un espace de stockage dans le cloud sur lequel il pouvait emmagasiner et partager des fichiers MP3 de musique en vue d’une écoute par des tiers en streaming ou en téléchargement.

En cela, MP3Tunes.com agissait comme un autre service encore plus sulfureux : MegaUpload (la plateforme de Kim Dotcom avait brutalement fermé ses portes en janvier 2012 sur fond d’intervention de police). Bien que les internautes membres de MP3tunes devaient accepter des clauses dans les conditions d’usages interdisant l’exploitation de fichiers sous copyright et que des collaborateurs de Michael Robertson avaient pour mission de supprimer les fichiers compromettants à la demande des ayants droit, la major EMI s’est sentie lésée au point d’initier une action en justice.

Il y a trois ans, le juge William H. Pauley III du tribunal de district de Manhattan à compétence fédérale avait considéré que que le business de MP3tunes était légal. En revanche, Michael Robertson et d’autres dirigeants de la société  étaient susceptibles d’être responsables à titre individuel pour l’hébergement de certains fichiers de musique.

Voici comment Michael Robertson s’est retrouvé de nouveau devant la justice de Manhattan. Mais, à la suite de la condamnation du Net-entrepreneur, son avocat compte contester le montant des dommages et intérêts (41 millions de dollars) jugé exubérant, selon le NYTimes.

Rappelons que Michael Robertson est également connu comme l’instigateur de la plateforme de téléchargement de musique MP3.com. Après sa création qui remonte à 1997 et son IPO survenue en 1999, le service Internet a été cédé à Vivendi Universal en mai 2001 pour 372 millions de dollars  (dont une centaine de millions de dollars revenant dans les poches de Michael Robertson).

mp3tunes-musique-cloud
MP3Tunes.com était une plateforme permettant à la fois de stocker des fichiers musicaux mais aussi de les écouter en streaming.
Crédit image : MP3Tunes

Quiz : Etes-vous au point sur la musique en ligne ?

Crédit image : MP3Tunes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur