MSN lance son comparateur de prix

Mobilité

Le portail américain teste une solution propriétaire sur sa chaîne Shopping. En Europe, l’accord entre MSN et Kelkoo pourrait-il être remis en cause ?

MSN franchit une nouvelle étape dans sa quête d’indépendance. Après avoir lancé son propre programme de liens promotionnels, testé en France depuis mars 2005 (voir édition du 16 mars 2005), il expérimente aujourd’hui aux Etats-Unis son propre comparateur de prix. Un outil qui a permis au portail américain de multiplier par 60 le nombre de sites marchands référencés sur sa chaîne “shopping”, et par 5 le nombre de produits proposés.

Toutefois, une bonne partie de MSN Shopping reste aujourd’hui alimentée par le comparateur de prix PriceGrabber, avec lequel la filiale de Microsoft a conclu un partenariat en juin dernier pour étoffer son catalogue de produits. MSN n’a pas communiqué sur la durée du contrat signé avec PriceGrabber mais il déclare que celui-ci sera suffisamment long pour lui permettre de gagner son autonomie.

Le portail américain ne précise pas non plus s’il envisage d’adopter une stratégie identique en Europe, où il confie la sous-traitance de sa chaîne shopping à Kelkoo, le comparateur de prix racheté par son rival Yahoo en mars 2004. Les premiers accords signés entre MSN France et Kelkoo remontent à février 2003. Aujourd’hui, les deux acteurs sont unis par un partenariat paneuropéen, reconduit régulièrement à date fixe.

La tentation de l’indépendance

Selon Kelkoo, la filiale de Microsoft peut difficilement exporter en Europe son modèle américain. “MSN comble un vide qui existe peut-être aux Etats-Unis mais pas en Europe”, estime Sadek Chekroun, DG de Kelkoo France. “MSN et Kelkoo tirent aujourd’hui tous les deux profit de leur collaboration. D’autre part, gérer un comparateur de prix est un vrai métier, qui demande de l’expérience et un certain nombre de ressources. Choisir entre développer soi-même cette activité ou la sous-traiter demande réflexion”, poursuit le représentant de Kelkoo.

MSN semble de moins en moins disposé à partager ses revenus avec des tiers, surtout quand il s’agit de ses principaux concurrents : Google et Yahoo. Aux Etats-Unis, MSN Shopping entre en concurrence avec Froogle, le comparateur de prix de Google, et Yahoo Shopping. En Europe, la bataille commence à peine sur ce marché, avec le lancement tardif de Froogle au Royaume-Uni en octobre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur