Multimania : un exemple de l’évolution du Net

Mobilité

Le plus grand site d’hébergement gratuit de pages perso est sur le point d’entrer en Bourse. Les souscripteurs se précipitent. Qui aurait pu imaginer un tel engouement lorsque Multimania s’appelait encore Mygale?

Difficile d’échapper à la tornade Multimania. Ce site de communauté, ainsi qu’il se définit lui-même, est un des sites français les plus visités, derrière Yahoo! et Wanadoo. Fort de ses plus de 350 000 membres et quelque 1,7 millions de visiteurs uniques par mois, Multimania est sur le point de s’introduire en bourse, par augmentation de capital. Un analyste cité par notre confrère Les Echos estime la valeur de Multimania à environ 200 millions d’euros, soit plus de 1,3 milliard de francs… Le succès prévu de l’introduction est tel, que la cotation du titre a été reportée à plusieurs reprises. La demande est tellement forte qu’on estime que les particuliers ayant souscrit ne seront servi qu’à hauteur de 1,5 ! En clair, pour cent actions demandées, le souscripteur n’en recevrait qu’une…

Quelle évolution depuis les débuts ! Certains ne s’en souviennent peut-être pas, mais Multimania est le fruit du rapprochement entre deux sites qui ont participé à l’histoire naissante du Web. Le premier, Mygale, dans la plus pure lignée libertaire du Net, à été l’un des précurseurs de l’hébergement gratuit de pages persos. Plus ou moins chaotique, le service n’en avait pas moins attiré des milliers de passionnés du Web à qui on offrait un splendide moyen d’expression. Son créateur, Michel Meyer est aujourd’hui à la tête de Multimania. Au bout de quelques années, Mygale a tout de même eu du mal à joindre les deux bouts.

Parallèlement à Mygale, un autre site de joyeux drilles profitaient des technologies du Web pour diffuser en ligne un humour décapant et grivois. The Virtual Baguette était un rendez-vous hors norme sur le Réseau. De leur association est né Multimania, qui voulait profiter du mélange des genres pour attirer un public large et qui serait en même temps créateur du contenu que le site présente à ses visiteurs.

Et ça fonctionne plutôt bien. Même si de nombreuses voix se sont élevées contre le virage commercial amorcé très rapidement par le site de communauté. Les bannières de publicité de plus en plus nombreuses y compris à l’intérieur même des pages persos, les fenêtres “pop up”, ont fait fuir un grand nombre des adhérents de la première heure au principe de Mygale. Les forums de discussions ont commencé à se remplir de messages souvent très durs à l’encontre de la nouvelle philosophie mercantile de Multimania.

L’évolution de Multimania n’est pas unique. Elle est même plutôt un exemple phare de la transformation de l’Internet. Le commerce électronique envahit le réseau à grande vitesse au détriment, souvent, de la vision libertaire qu’en avaient les premiers connectés. L’association Iris (Imaginons un réseau Internet solidaire) en est un des représentants les plus actifs. Mais il ne faut pas se faire d’illusion, c’est aussi ce caractère plus clinquant qui a attiré un plus grand public.

Pour en savoir plus :

* Multimania

* Iris


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur