Multiplication de perturbations signalées sur le réseau Free

Marketing

Jeudi (21 juin) à partir de 23h00, les signaux d’alarme se sont multipliés sur le réseau Free, affectant en particulier l’Ile-de-France. Sur Twitter, des abonnés se plaignent de ne plus recevoir la télé par la Freebox.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des perturbations de services ont été recensés sur le réseau national du FAI Free.

Des alertes Twitter se multiplient dans ce sens et les soucis semblaient perdurer dans la nuit.

“Très gros incident dans le nord de #paris. environ 170 DSLAM impactés”, pouvait-on lire vers 11h30 sur le fil Twitter de Free-reseau.fr, un site d’information sur l’état du réseau de Free “géré par des bénévoles”. On passe rapidement à 310 DSLAM* touchés.

Sachant que Free-reseau.fr recense 8172 DSLAM en production.

Le Nord de l’Ile-de-France semble plus particulièrement affecté.

Conséquence pour les utilisateurs finaux ?  “#Freebox plantée, impossible de regarder les derniers épisodes de #Desperate sur @canalplus ! Plus de TV, plus internet. Je suis le seul ?”, remarque Thomas Coste sur son compte Twitter (‏@ThomasCoste).

Tandis que @rodrigo signale de son côté que “l’authentification de cnx du boitier TV de ma #freebox échoue non-stop ce sir. plus de TV. une idée ? / Même soucis chez vous ?”

Les pannes sont ponctuelles mais plus ou moins longues. Christophe Grébert ‏(@grebert ) indique que “la #freebox est repartie. #puteaux. 2 heures de panne.”

Le nombre de DSLAM non joignables varient rapidement (de 3 à 59 dans la tranche horaire 00h00 à 00h20)…

“Les DSLAMs d`IDF sont de nouveau joignables. Un blocage en ÉTAPE 6 / Rectangle fixe est normal. Toutes les Freebox sont en train d`être rebootées par tout le monde ce qui surcharge les DSLAMs. Soyez patient !”, pouvait-on lire sur  Free-reseau.fr à 00h45.

L’équipe technique de Free fournira peut-être plus tard des précisions voire des explications sur cette panne.

*DSLAM (Digital Subscriber Line Access Multiplexer) : contient les modems DSL (et les organes de concentration des trames ATM) opérateurs situés en vis à vis de l’ensemble des modems DSL des utilisateurs qui lui sont relié. Il est situé à la frontière entre la boucle locale et le réseau de l’opérateur proprement dit. (Glossaire ARCEP)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur