MusicNet : la contre-attaque de Warner, EMI et BMG

Cloud

Face à Sony, Universal et Duet, la joint-venture chargée de distribuer leurs catalogues en ligne, Warner, BMG et EMI ripostent en s’appuyant sur RealNetworks. Les trois Majors s’associent avec le diffuseur de contenus Internet pour créer une plate-forme commune baptisée MusicNet. A la clé : streaming et téléchargements sur abonnement. Les contours de la future musique en ligne se précisent.

En plein procès Napster et alors que se tiennent des auditions au Sénat américain sur la musique en ligne et les droits d’auteur (voir édition du 28 mars 2001), Warner, EMI et BMG frappent un grand coup en annonçant une alliance avec RealNetworks. A elles trois, ces Majors représenteraient environ 40 % du marché du disque, tandis que face à elles Universal et Sony, respectivement numéro un et numéro deux, en totaliseraient 46 %. Fin février : Universal et Sony annoncent la création de Duet, une joint-venture chargée de distribuer leurs catalogues en ligne sur plusieurs plates-formes (voir édition du 22 février 2001). Aujourd’hui, l’annonce d’AOL Time Warner (Warner music group), EMI et Bertelsmann (BMG : Bertelsmann music group), vient contrer Duet avec la création de MusicNet, une structure commune chargée de la distribution en ligne du catalogue de ces maisons de disques, détenue à 40 % par Real tandis qu’AOL Time Warner, BMG et EMI en possèdent chacun 20 %.

RealNetworks, un partenaire de choix

L’implication de Bertelsmann dans Napster ne pose pour autant aucun problème, puisque comme dans le cas de Duet, les Majors cherchent à multiplier les canaux de distribution ; ils espèrent d’ailleurs aussi y associer un maximum de maisons de disques. Mais d’ores et déjà, avec RealNetworks, les Warner, EMI et BMG ont trouvé un partenaire devenu presque incontournable dans la diffusion de contenus sur Internet. Surtout, BMG bénéficie de l’expérience de son Golden Pass, un abonnement mensuel donnant accès à toute une série de contenus audio et vidéo. D’après RealNetworks, le service lancé en août dernier aux Etats-Unis totaliserait déjà plus de 175 000 abonnés. C’est justement sur l’abonnement que parient les créateurs de MusicNet, dans un premier temps par le biais de RealNetworks, mais aussi d’AOL. Aucune date ni aucun montant n’ont encore été dévoilés, mais on sait déjà que les solutions déployées offriront à la fois des morceaux en streaming et en téléchargement.

En France et plus largement en Europe, RealNetworks n’a toujours pas mis en place d’abonnement tel le Golden Pass américain. “Pas de précipitation”, tempère Frédéric Durand, directeur Europe du Sud de RealNetworks, “nous sommes encore dans les études marketing, on travaille dessus”, explique-t-il. Avant de préciser que Real hésite encore entre un déploiement pour le haut débit et un autre pour le bas débit : “Et comme on a l’impression que chaque mois qui passe, c’est un mois de retard avec le haut débit…”. Patience, car de toutes manières, “la Grande-Bretagne et l’Allemagne seront servies avant la France”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur