MusicNet signe avec Sony et Universal

Cloud

MusicNet complète ses accords de distribution en signant avec Sony Music et Vivendi Universal, alors que ces derniers exploitent le site concurrent PressPlay. Désormais, les deux géants de la distribution musicale en ligne offrent un contenu identique. Il leur reste à se différencier au niveau des services et des tarifs pour convaincre les internautes.

MusicNet n’a pas été long à réagir à l’accord passé entre PressPlay et Warner Music (voir édition du 14 novembre 2002). Selon Reuters, le site de distribution musicale en ligne géré par BMG (filiale de Bertelsmann), Warner Music (AOL Time-Warner) et EMI vient de finaliser un accord de distribution avec Sony Music et Universal Music (filiale de Vivendi-Universal) qui exploitent le site concurrent PressPlay.

En proposant les catalogues des cinq grandes majors de l’industrie musicale, les deux géants de la musique en ligne sont donc désormais à égalité avec Listen.com qui commercialise également les cinq catalogues depuis l’été (voir édition du 2 juillet 2002). MusicNet comme PressPlay proposent l’écoute des titres musicaux en streaming, en téléchargement limité dans le temps ou avec des possibilités de gravure sur CD, pour des tarifs variant de 10 à 18 dollars par mois selon le service. Cependant, le site PressPlay propose sa propre plate-forme de sélection, d’écoute et de gravure des titres tandis que MusicNet s’appuie sur les environnements AOL et RealNetworks (RealOne).

La bataille des services

La stratégie consistant à proposer le plus large catalogue possible étant aboutie, les sites commerciaux vont devoir désormais se montrer agressifs sur les services et les tarifs pour convaincre les internautes mélomanes de venir consommer chez eux. Les acteurs de la musique en ligne doivent encore prouver qu’il existe bien un marché et un modèle économique viable pour la musique en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur