Musique en ligne : Deezer signe avec Sony BMG

Cloud

Le service de streaming Deezer poursuit sa mise en conformité avec les ayants droits. Il annoncera lundi un accord avec les indépendants.

Deezer a signé, le 10 octobre 2007, son premier accord de diffusion avec une major de la musique, Sony BMG en l’occurrence. L’accord permettra à Deezer d’étoffer son offre de quelques 165 000 nouveaux titres issus du catalogue numérisé de Sony BMG. Sony BMG gère les oeuvres d’artistes aussi variés que Justin Timberlake, Alicia Keys, Benabar, Christina Aguilera ou encore Julien Doré. Ce qui porterait à 400 000 environ, le nombre de titres disponibles sur la plate-forme.

Plate-forme gratuite et légale de diffusion de musique en streaming sur Internet, Deezer poursuit donc sa mise en conformité avec les ayants droits. Lancé fin août 2007 avec le coup de pouce de Free, le service s’était attiré la colère des producteurs quelques jours après son lancement. Particulièrement celle d’Universal Music qui l’accusait d’exploiter illégalement les titres musicaux. Si Deezer avait signé des accords de diffusion avec la Sacem (Société des auteurs compositeurs éditeurs de musique), il restait à finaliser les droits d’exploitation des catalogues des maisons de disques.

C’est chose faite, aujourd’hui, avec Sony BMG, deuxième major mondiale de la musique après Universal Music. Co-fondateur et président de Deezer, Jonathan Benassaya assure poursuivre les discussions avec les producteurs. Pour preuve, “nous annoncerons lundi la signature avec la SPPF“, lâche en exclusivité le dirigeant à Vnunet.fr. La Société civile des producteurs de phonogrammes en France représente la plupart des labels indépendants.

Mais un accord avec le numéro 1 du secteur reste à finaliser. “Nous continuons nos discussions avec Universal Music, qui aurait du être le premier à signer“, déclare Jonathan Benassaya, “j’aimerais beaucoup en discuter avec Pascal Nègre [patron d’Universal Music, ndlr], je lance un appel.

Pour le moment, il semble que la major ait porté sa préférence sur Neuf Music lancée en août 2007 par l’opérateur Neuf Cegetel… détenu à 44 % par SFR, une filiale (à 56 %) de Vivendi Universal (maison mère d’Universal Music). Neuf Music repose sur une offre forfaitaire (5 euros par mois) pour donner accès aux 150 000 titres du catalogue numérique d’Universal Music.

Deezer doit aussi convaincre les majors de la sécurité de son offre. Si les chansons sont accessibles uniquement en écoute (streaming), des solutions pour assurer leur téléchargement avaient fleuri sur le réseau. Au point de provoquer l’interruption du service pendant quelques jours. “Le piratage est un souci permanent, nous y travaillons activement“, assure Jonathan Benassaya. Deezer revendique aujourd’hui 1 million d’utilisateur inscrits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur