Musique en ligne : Rhapsody se décline sur les disques durs et le mobile

Mobilité

RealNetworks propose un service qui permet de transférer des fichiers de sa plate-forme de musique sur un PC et vers certains baladeurs.

Un million. C’est le chiffre du jour à double titre. Primo, RealNetworks indique disposer d’un million de fichiers sur sa plate-forme de musique Rhapsody. Secundo, le groupe pionniers de logiciels de divertissement indique avoir atteint la barre du million de clients abonnés à ses services de musique en ligne (Rhapsody et services premium de radio).

Le 26 avril, RealNetworks a lancé de nouvelles déclinaisons de sa plate-forme de musique. Outre sa version streaming, le service propose une déclinaison pour télécharger les titres sur le disque dur de son ordinateur (Rhapsody Unlimited) . Il est accessible moyennant un abonnement (9,99 dollars, soit 7,7 euros). Le coût de téléchargement d’un single s’élève à 89 cents (0,69 euro), celui d’un album s’élève en général à 8,99 dollars (6,93 euros).La deuxième grande nouveauté permet à Rhapsody de rattraper l’avance que Napster avait pris dans le domaine des services mobiles (voir édition du 3 février 2005): RealNetworks lance Rhapsody To Go, une version “portable” de sa plate-forme compatibles avec certains baladeurs comme l’iRiver H10 et le Creative Zen Micro. L’inscription au service mobile coûte 14,99 dollars par an (11,56 euros). Rob Glaser, Président et CEO de RealNetworks, a indiqué qu’il était entrer en phase de “discussions actives” avec des opérateurs mobiles et des services d’accès américains pour définir les modalités d’éventuelles futures collaborations.

Google dans le coup ?

A l’occasion de la présentation de ses nouveautés, Rob Glaser était accompagné de? Sergey Brin, cofondateur de Google. Mais aucune information n’a filtré sur une possible association des deux groupes high-tech.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur