Musique en ligne : VirginMega.fr accentue son offre MP3 sans DRM

Mobilité

La plate-forme de téléchargement musical VirginMega.fr met 200 000 MP3 en
ligne. Un site dédié aux titres sans DRM sera ouvert bientôt.

VirginMega.fr poursuit son combat contre les mesures techniques de protection (DRM en anglais) sur la musique. La plate-forme de distribution de titres musicaux commercialise 200 000 fichiers au format MP3 depuis le 15 janvier 2007. Soit 10 % de son catalogue musical sans aucun verrou à l’usage.

Les consommateurs peuvent ainsi écouter les titres achetés sur tous les types de baladeurs numériques, y compris l’iPod d’Apple qui, avec iTunes Store, s’impose dans le monde comme la première plate-forme de diffusion de musique en ligne. Les titres achetés sur iTunes sont incompatibles avec les baladeurs estampillés Windows Media Audio (WMA) de la plupart des concurrents (Creative, Archos, Sony…). Ce qui lie intrinsèquement l’iPod à l’iTunes et inversement. Avec les fichiers au format MP3, standard de fait et format vide de tout système de protection, la problématique ne se pose plus.

Plus que la lutte contre les DRM, c’est bien l’extension du marché que vise VirginMega. “Faute d’interopérabilité et de transparence pour les consommateurs, on se tire une balle dans le pieds”, estime Julien Ulrich, directeur général de VirginMega.fr, “les DRM tels qu’ils sont employés aujourd’hui n’empêchent pas le piratage et freinent la consommation du public. “

Un discours tenu à l’attention des majors qui restent obstinément fermées à l’idée de déverrouiller les contenus. A l’exception d’EMI qui vient d’ouvrir une brèche en vendant des CD de musique sans DRM. “Officiellement, ils ne sont pas d’accords, seuls les indépendants suivent”, confirme le dirigeant de la plate-forme. Les 200 000 titres MP3 sont donc issus des catalogues des indépendants. On y retrouve Anaïs, Bloc Party, The Rakes, Midlake, dEUS, Nosfell, The Pipettes, Isabelle Boulay, Nada Surf, Nosfell, Passi, Skin, TTC, Stereophonics, Mylo mais aussi Le double album Live de MC Solaar, ou encore les derniers album de Jean-Louis Murat et Henri Salvador.

Pas de réaction des majors

La question de la pertinence des DRM devrait être, cette année, abordée au Midem, le marché internationale de la musique qui se tiendra à Cannes du 21 au 25 janvier 2007. “Il n’y a pas que VirginMega ou la Fnac qui lancent le sujet, le débat éclate aux Etats-Unis aussi”, soutient Julien Ulrich, “mais l’on n’attend pas particulièrement de réaction des majors”.

Les 200 000 titres MP3 permettront ainsi de mesurer la réaction du public. Ils seront commercialisés dans les mêmes conditions que le fichiers au format WMA protégés qui alimente la plate-forme de diffusion. Soit 0,99 euro le titre. Pour le moment, aucun filtre ne permet leur recherche sur le site VirginMega.fr. Mais un site entièrement consacré à la diffusion de ce catalogue MP3 sera lancé dans le courant du premier trimestre 2007.

En octobre 2006, VirginMega avait déjà inauguré le mouvement en commercialisant deux titres au format MP3. Une initiative suivie en parallèle par son concurrent Fnac.com mais qui n’avait pas franchement porté à conséquence. ” Nous avons été écoutés à défaut d’être entendus”, concède le directeur général pour qui la solution MP3 “est une condition nécessaire mais pas suffisante”. Pour lui, “tant qu’on ne risquera rien à pirater, le piratage continuera”. L’essor du format MP3 sur les plates-formes légales inversera-t-il la tendance?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur