Musique en streaming : Spotify s’allie avec Universal Music

Cloud

Après EMI et Sony, Spotify est parvenu à conclure un accord de licence avec une autre major du disque, Universal Music. Cap sur les Etats-Unis !

Et de trois ! Spotify a récemment signé un accord de licence avec Universal Music, alors que la major a choisi de croiser le fer avec un Deezer, un des principaux concurrents du service d’écoute de musique, concernant les conditions d’exploitation de la musique en streaming.

Au cours des derniers mois, Spotify a noué des partenariats similaires avec Sony et EMI outre-Atlantique. Il reste encore Warner Music à convaincre…

Ces accords de licences avec les grandes maisons de disques américaines vont permettre à Spotify de proposer très rapidement, selon certaines sources, une version de son site d’écoute de titres musicaux en streaming aux Etats-Unis.

Le site d’écoute de musique a ainsi à sa disposition trois catalogues de titres d’envergure, qui représentent tout de même 70% du marché de la musique outre-Atlantique.

Créé en 2006 en Suède, Spotify met à disposition des internautes européens un catalogue riche de 10 millions de morceaux. Le service comptabilise 10 millions d’utilisateurs, dont plus d’un million ont souscrit un abonnement payant (sans insertion de publicités).

Pour convaincre les maisons de disques américaines d’intégrer son catalogue, le service d’écoute de musique en streaming a sûrement dû promettre de faire quelques efforts, comme d’allouer des avances sur recettes ou de restreindre l’accès gratuit au site.

Déjà, en avril denier, Spotify avait décidé de brider ses offres gratuites. Le nombre d’heures d’écoute pour les utilisateurs gratuits est désormais limité à 10 heures par mois, et chaque titre ne peut pas être écouté plus de 5 fois…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur