Musique: Jiwa pousse le son et signe avec Universal

Mobilité

Un nouveau service de jukebox personnalisé, baptisé Jiwa, annonce déjà un premier accord avec Universal Music France.

Les services de musique en ligne en streaming gratuit ont visiblement le vent en poupe. Preuve en est avec Jiwa, un jukebox personnalisable qui a été lancé le 13 mars sur le marché français.

C’est le fruit de la rencontre entre un professionnel de la musique (Thierry Rueda, producteur et fondateur des labels Omnisonus Apricot et Inca) et d’un professionel de la high-tech (Jean-Marc Plueger , fondateur de la Web agency CSTech). Six personnes travaillent sur le projet dont trois pour le développement.

Pour s’imposer rapidement sur un marché où s’affrontent déjà Deezer, Last Fm, RadioBlog et consors, Jiwa mise sur plusieurs avancées dont un procédés d’encodage optimisé pour améliorer la qualité d’écoute afin de se rapprocher du CD et une interface dans laquelle les utilisateurs pourront naviguer sans interrompre l’écoute en cours ni perdre leur liste de lecture.

Un bon moyen de lutte contre le piratage

“Dans un monde où la musique est disponible partout et pour tous, son prix doit nécessairement diminuer, d’où la pertinence de modèles financés par la publicité”, explique Jean-Marc Plueger, contacté par Vnunet. “Jiwa est un très bon moyen de lutte contre le piratage car il offre aux utilisateurs une alternative légale et gratuite tout en offrant une rémunération juste aux artistes et maisons de disques”.

Sur ce point, des accords ont été passés avec les sociétés en charge des droits des producteurs, SCPP et SPPF. Un contrat serait en cours de finalisation avec la Sacem pour assurer une rémunération aux auteurs, compositeurs et interprètes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur