Musique en ligne : Apple est aussi prêt à se lancer dans le cloud

Cloud

Sur le modèle de Google Music et du Cloud Drive d’Amazon, Apple travaille sur un nouveau service de stockage et d’écoute de musique en streaming dans le cloud, avec l’accord des majors du disque.

Apple ne compte pas se laisser distancer par Google sur le marché de la musique en ligne.

Alors que Google a récemment lancé aux Etats-Unis son service de stockage et d’écoute de musique en streaming dans le cloud Google Music, qui lui-même s’est inspiré du Cloud Drive d’Amazon, Apple, après iTunes, a dans l’idée de développer prochainement son propre service de streaming et de stockage de musique en ligne.

A cet effet, la firme de Cupertino a décidé, contrairement à Google, de recevoir la bénédiction des maisons de disques. Dans ce sens, Apple a déjà finalisé des accords de licences avec EMI et de Warner Music. Des accords de diffusion seraient en cours de négociation avec Sony Music et Universal Music.

Rappelons que la firme de Mountain View a, elle, préféré se passer de la validation des maisons de disques pour son service Google Music.

Et selon Google, sa plate-forme ne violerait en aucun cas le droit d’auteur. «Il s’agit vraiment d’un service de stockage personnel, comme lorsque vous transférez de la musique sur un iPad ou sur un disque dur de sauvegarde, donc ce service ne nécessite pas de licence auprès de l’industrie musicale», a souligné, il y a quelques jours, Jamie Jamie Rosenberg, responsable du contenu numérique d’Android.

La « marque à la pomme » n’a donc pas la même démarche et a préféré jouer la carte de la tranquillité en concluant des accords ad hoc avec les majors.

Et comme Google Music, le nouveau service musical d’Apple permettrait aux utilisateurs de stocker en ligne leurs morceaux préférés, et de pouvoir les écouter n’importe où à partir d’un terminal iOS connecté à un Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur