Musique en ligne : Qobuz placé en redressement judiciaire

EmploiManagementRessources humaines
qobuz
2 1

La plate-forme française de musique numérique Qobuz vient d’être placée en redressement judiciaire. Les éventuels candidats repreneurs sont appelés à se faire connaître.

Ca sent la fin pour Qobuz…. Le service français de musique en ligne a été placé, le 9 novembre, en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Paris, et est désormais à la recherche d’éventuels repreneurs.

En août 2014, la plate-forme musicale avait déjà été enclenché une procédure de sauvegarde, lui ayant les plus grandes difficultés à trouver des investisseurs. Une procédure qui lui a permis de suspendre temporairement le paiement de ses dettes.

Fondé en 2009 par Yves Riesel, son actuel président, Qobuz avait fait le pari de proposer, en streaming et en téléchargement, des morceaux de musique avec un son d’une qualité supérieure.

La plate-forme revendique une base de 25 000 abonnés : pas suffisant pour se mesurer à des concurrents comme Deezer, Spotify ou Apple Music, qui ont cannibalisé le marché de la musique en ligne en quelques années…

« Aucun plan de sauvegarde n’a été présenté et aucun investisseur n’a marqué concrètement son intérêt pendant la période d’observation, ce qui a rendu le redressement judiciaire inéluctable », a expliqué Yves Riesel.

« L’avenir de l’entreprise s’inscrit maintenant dans le cadre soit d’un plan de continuation, soit d’offres de reprises qui pourront être présentées ».

Les repreneurs intéressés ont jusqu’au 16 novembre prochain pour déposer leurs offres.

Pour 2015, Qobuz, qui compte une quarantaine de collaborateurs, espère engranger un chiffre d’affaires de 7,4 millions d’euros.

 

Crédit image : Ollyy – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur