Musique numérique : le coeur de Google bat pour le streaming

Régulations
Google musique streaming téléchargement

Google ambitionnerait de mettre à profit l’omniprésence d’Android et la popularité de YouTube pour monter en puissance sur le front du streaming.

Le coeur de Google balance pour le streaming.

Dans le sillage de Deezer, Spotify et consorts, les ambitions du groupe Internet de Mountain View pourraient se concrétiser sur deux fronts : la plate-forme vidéo YouTube et les terminaux Android.

A en croire les sources de l’industrie musicale qui se sont confiées au magazine Fortune, des négociations sont en cours avec plusieurs maisons de disques dans la boucle.

Des équipes oeuvreraient à plein temps sur ce projet dont résulteraient deux services complémentaires, étroitement lié par des passerelles interactives et proposant une écoute à volonté contre un abonnement forfaitaire mensuel.

C’est le principe même du streaming, un pan de la musique numérique dont Google n’est pas encore familier, quand bien même son service Music ouvert fin 2012 en Europe esquisse déjà ce modèle de diffusion via le cloud.

De quoi mettre la pression sur des acteurs comme Amazon – qui cherche lui aussi à monter en puissance – ou Apple, qui exploite son jukebox numérique iTunes depuis 2003.

La stratégie de Google reste floue, mais il est fort probable que des synergies s’établissent avec les smartphones et tablettes Android, notamment la gamme Nexus.

Les enjeux sont encore plus complexes sur YouTube, dont le modèle économique est actuellement basé sur la publicité avec un accès illimité aux contenus publics.

Google aurait dans l’idée d’instaurer une offre freemium, avec des fonctionnalités additionnelles, sans pub… et cette mine de clips musicaux qui totalisent pour certains plusieurs centaines de millions de vues (1,38 milliard pour Gangnam Style du DJ coréen Psy).

Les labels, qui tireraient jusqu’à 25% de leurs revenus du streaming, semblent enclins à accompagner la démarche. Mais Google devra d’abord montrer patte blanche dans la lutte contre le piratage musical.

La RIAA, organisation de défense des intérêts des majors américaines, l’a encore récemment attaqué pour avoir exposé des liens favorisant le téléchargement illégal via son moteur.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous incollable sur YouTube ?

Crédit image : This Geek – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur