Musique : la plate-forme de streaming SoundCloud accélère le tempo

EntrepriseLevées de fonds
soundcloud-levee-fonds

Valorisé à 700 millions de dollars après son quatrième tour de table, l’Allemand SoundCloud va accélérer le développement de sa plate-forme de musique en ligne, notamment sur mobile.

Connu pour son service d’hébergement et de partage de contenus audio, SoundCloud a levé, à l’occasion de son 4e tour de table (“Series D”), 60 millions de dollars.

Certains investisseurs historiques ont remis au pot. Il s’agit de fonds privés américains Kleiner Perkins Caufield & Byers (qui a déjà soutenu Amazon, AOL ou encore Google), Index Ventures, GGV Capital et Union Square Ventures. Marquée par l’entrée au capital de The Chernin Group – plate-forme multimédia dirigée par l’ancien président de News Corp – et d’Institutional Venture Partners, l’opération porte à plus de 100 millions de dollars le total des sommes injectées dans la société depuis sa création en 2007.

Avec ce nouvel apport financier, SoundCloud atteint une valorisation record : 700 millions de dollars. Fondée en 2007 par les entrepreneurs suédois Alexander Ljung (actuel CEO) et Eric Wahlforss, la société est aujourd’hui basée à Berlin. Elle dispose d’implantations à Londres, New York, San Francisco et Sofia (Bulgarie). Son service, qui doit sa richesse au contenu généré par les utilisateurs, est souvent défini comme le pendant de YouTube pour les sons et la musique. Avec 250 millions d’utilisateurs revendiqués, les serveurs tournent à plein régime : ils accueillent environ 12 heures d’audio par minute.

Exploité par les musiciens et chanteurs pour diffuser singles, mixtapes et enregistrements en live, SoundCloud est accessible gratuitement pour les utilisateurs qui hébergent moins de 2 heures de contenu. L’illimité est proposé à 9 euros TTC par mois. C’est là le coeur du modèle économique, car la publicité est presque absente de la plate-forme.

Parmi les axes de développement retenus pour 2014, le mobile, mais aussi la dimension sociale. SoundCloud s’est déjà récemment accordé avec Instagram, spécialiste du partage d’images, pour se synchroniser mutuellement. D’après Re/code, l’heure est également à la négociation avec des labels. On ignore, en revanche, s’il en résultera un rapprochement vis-à-vis de Spotify sur le front du streaming ou plutôt une boutique comparable à l’iTunes Store d’Apple.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur la musique en ligne ?

Crédit photo : hxdbzxy – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur