Musique : Spotify trouve que le Web a du bon au final

Régulations
logo Spotify

Après avoir développé ses activités via un logiciel, le service de musique en streaming d’origine suédoise pourrait être décliné en site Web pour accélérer sa diffusion.

Spotify pourrait se décliner en version Web courant octobre.

Ce serait une alternative au logiciel permettant d’accéder au service de musique en streaming d’origine suédoise.

Mais, selon TechCrunch et WSJ.com, la version Web ne disposerait pas de toutes les fonctions qu’un client est susceptible d’apporter.

Elle pourrait accélérer sa diffusion auprès des internautes.

Spotify se rapprocherait ainsi du modèle français Deezer qui exploite le Web et le mobile.

Pour l’instant, le “juke box numérique” scandinave n’a pas fait de commentaire.

Sur le front de la mobilité, Spotify est actuellement disponible en version iOS et Android.

La société Internet, dont la création remonte à 2006, est disponible dans 15 pays, dont la France et les Etats-Unis.

Elle  afficherait désormais 15 million d’utilisateurs dont 4 millions en payant.

En juin, le compteur officiel se situait à 10 millions d’utilisateurs actifs et 3 millions en premium.

Des relevés qu’il faut donc prendre avec précaution.

En mai, la presse avait évoqué une méga-levée de fonds de 220 millions de dollars qui reste à confirmer du côté de Spotify.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur