Musique streaming : Spotify cherche encore la voie de la rentabilité

Marketing
spotify-daniel-ek-martin-lorentzon

La plateforme d’écoute de musique en streaming, d’origine suédoise, a augmenté son chiffre d’affaires en 2012, tout en creusant ses pertes.

Cinq ans après sa création et deux ans après son arrivée aux Etats-Unis, Spotify ne parvient pas à rentabiliser son modèle de service de musique en streaming.

Le concurrent de Deezer venu de Suède affiche un chiffre d’affaires 2012 de 578 millions de dollars (+128% en un an quand même) et une perte de 78 millions de dollars (+29%).

Ce sont les principaux indicateurs financiers qui ont retenu l’attention des médias en épluchant le bilan financier de Spotify au Registre de commerce et des sociétés du Luxembourg (la localisation a été choisie pour des raisons d’optimisation fiscale évidemment).

Le modèle premium chez Spotify est prédominant : la société Internet venue du froid tire près de 85% de ses revenus avec les abonnements. Le reliquat de revenus restant provient de la publicité.

Spotify revendique plus de 6 millions d’utilisateurs payants dans une trentaine de pays (sur 24 millions de membres actifs dans le monde).

Sachant qu’il affiche un catalogue comportant vingt millions de titres.

La société dispose d’un effectif de 600 personnes dans le monde (le double par rapport à 2011). Elle reste en mode croissance. Ce qui nécessite des investissements en termes de marketing, d’ingénierie, de technologies et de ressources humaines.

Elément intéressant fourni par le New York Times : 70% du volume d’affaires généré se transforment en royalties à destination des majors et des maisons de disques indépendantes.

Dans ces conditions, il n’est pas évident de rentrer dans ses frais. Même si notre champion national Deezer et concurrent de Deezer se déclare rentable depuis 2010…

Mais ce n’est pas non plus évident d’accepter le modèle Spotify du côté des artistes.

Ainsi, Tom Yorke, le charismatique leader de Radiohead, a récemment décidé d’enlever ses titres en solo de la plateforme d’écoute de musique en streaming.

Motif exposé : la rémunération des artistes n’est pas suffisamment attractive.

———————

Quiz : Connaissez-vous les services de musique en ligne ?

——————–

Credit photo : Spotify : spotify-daniel-ek-martin-lorentzon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur