Mutualisation réseaux mobiles : SFR et Bouygues Telecom visent des économies à moyen terme

Régulations
mutualisation-reseaux-sfr-bouygues-telecom

SFR et Bouygues Telecom ont exposé leur schéma de mutualisation de leurs réseaux mobiles, qui se concrétisera via une co-entreprise : Infracos.

Lundi matin, SFR et Bouygues Telecom ont précisé les modalités de la mutualisation de leurs réseaux mobiles qu’ils s’engagent à ériger. Une première en France et les schémas (techniques et financiers) sont intéressants à suivre. Tout d’abord, c’est Infracos (co-entreprise SFR – Bouygues Telecom), dotée d’une trentaine de salariés, qui prendra en main la gestion du réseau mutualisé.

En termes de répartition géographique, les deux partenaires télécoms ont présenté lundi matin une carte de la couverture (voir schéma ci-dessous). Sachant que les premiers sites (antennes) mutualisés apparaîtront d’ici la fin de l’année 2014.

Les deux opérateurs liés par cet accord de type RAN-sharing considèrent qu’à fin 2017, c’est une base de 11 500 sites qui seront mutualisés (donc exploités en commun via Infracos). En l’état actuel, ils exploitent chacun de leur côté un cumul de 18 500 sites. En quatre ans, une proportion de 7000 antennes serait vouée à l’extinction.

Mutualisation réseaux mobiles : patience sur les économies générées

“On passera en phase de déploiement industriel en 2015-2016”, estime le service de communication de SFR, contacté par Silicon.fr. Prochaine étape opérationnelle : l’échange d’informations concrètes afin de recenser “le plus finement possible” les sites visés par la suppression des doublons, voire étudier la création de nouveaux points d’accès mobiles.

Quid des économies générées ? Au-delà de la qualité de service au bénéfice du clients, les opérateurs attendent des réductions substantielles de frais d’infrastructure. Bouygues Telecom à évoqué une économie de 100 millions d’euros par an. SFR évoque à demi-mot un montant “cohérent” de 200 millions d’euros par an. Mais ces économies ne seront palpables qu’à partir de 2018.

En attendant, il faut poursuivre l’effort d’investissement dans le déploiement des réseaux 4G (40% de la population couverte par SFR, 63% par Bouygues Telecom, pointage de début d’année).

carte-mutualisation-SFR-bouygues-telecom
Mutualisation réseaux mobiles : le “Yalta” SFR – Bouygues Telecom (source : opérateurs)

 

 

Quiz : Connaissez-vous la 4G ?

(Credit photo : Shutterstock.com –   Copyright: Syda Productions)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur