MVNO : FreedomPop souffle un vent de gratuité en Europe

Cloud

FreedomPop, un MVNO américain, entend bien bousculer le marché de la téléphonie mobile en Europe avec son modèle basé sur la gratuité.

Start-up basée à Los Angeles, FreedomPop a suscité beaucoup d’intérêt aux Etats-Unis avec son offre de téléphonie mobile gratuite. Mais la société dirigée par Stephen Stokols a des volontés expansionnistes : elle va s’implanter dans 7 nouveaux pays d’ici la fin de l’année.

Le Vieux Continent intéresse le MVNO américain, qui a décidé de conquérir le marché belge dans un premier temps avant de débarquer au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Espagne. Aucune date n’a toutefois été précisée par la jeune start-up qui a commencé son activité aux Etats-Unis en 2012.

Son business model est basé sur la gratuité d’une offre initiale qui comprend 500 Mo pour les données, 200 minutes de voix et 500 SMS. Comme toute offre freemium, si les premiers services sont gratuits, il faut mettre la main à la poche pour bénéficier de plus de données ou de débits plus élevés.

C’est bien cette offre qui sera proposée en Belgique via le réseau cellulaire du troisième opérateur de téléphonie mobile national KPN Belgium (connu également sous la marque BASE). FreedomPop a choisi un petit marché pour faire ses premières armes en Europe. Mais il s’agit également d’un marché avec un fort taux d’équipement en smartphones (comme en cartes de crédit) qui jouit de surcroît d’un excellent réseau cellulaire.

Aux Etats-Unis, FreedomPop a tissé un partenariat avec l’opérateur Sprint afin d’exploiter son réseau cellulaire. Un business model toutefois légèrement différent outre-Atlantique, puisqu’il consiste à activer un terminal mobile pour utiliser l’offre de FreedomPop (ou à en acheter un pré-activé sur le site de FreedomPop). En Europe, l’offre sera associée à une carte SIM comme c’est le cas pour la grande majorité des forfaits mobiles.

FreedomPop prévoit également de proposer une offre payante dont les détails sont encore seulement connus de la start-up.

Avec 250 000 utilisateurs aux Etats-Unis, FreedomPop a encore du chemin à parcourir pour devenir un MVNO de premier plan. C’est en Europe qu’elle pourrait bien acquérir ce statut.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur