MWC’11 : Intel soutient toujours MeeGo malgré la défection de Nokia

CloudMobilitéOS mobilesTablettes

Selon Paul Otellini, le P-DG d’Intel, MeeGo reste une alternative crédible dans les OS open source pour les smartphones mais aussi les tablettes.

Paul Otellini n’en démord pas. Malgré le rapprochement entre Nokia et Microsoft (autour de Windows Phone 7), le P-DG d’Intel exprime toute sa confiance vis-à-vis des perspectives de MeeGo, le système d’exploitation open source co-développé avec le fabricant finlandais de téléphones mobiles.

“Je ne crois pas que le changement de stratégie de Nokia implique nécessairement un revirement industriel global”, a déclaré Paul Otellini à Bloomberg dans le cadre du Mobile World Congress. “Les opérateurs cherchent toujours un système d’exploitation ouvert et convivial.”

Néanmoins, Paul Otellini assure qu’il a compris les raisons du rapprochement entre Nokia et Microsoft.

La bataille reste intense. Avec ou sans le support de Nokia, MeeGo est confronté à la concurrence féroce entre les terminaux Google Android, l’iOS d’Apple, l’écosystème Windows Phone 7 de Microsoft, et l’univers de Research In Motion (smartphone BlackBerry et tablette PlayBook).

S’il est entendu que Windows Phone 7 devient la principale plate-forme de Nokia pour le segment des smartphones, Nokia prévoit quand même de dévoiler un appareil tournant sous MeeGo dans le courant de l’année.

De son côté, il semblerait qu’Intel soit prêt à pousser MeeGo pour tenter de percer dans l’univers des tablettes à coté des smartphones. Mais les échéances pour lancer les produits sont incertains.

D’autres sociétés continuent de participer au développement de MeeGo : AMD, Texas Instruments, ST-Ericsson, Novell, Sprint et Telefonica.

Ironie du sort. MeeGo avait sa première grande apparition à l’occasion du Mobile World Congress 2010. Mais Intel a attendu neuf mois avant d’extraire AppUp (place de marchés d’applications mobiles) de sa version bêta.

Son interface permet de séparer les contenus en systèmes de colonnes activés par les touches qui hébergent les vidéos, la musique et les contacts.

L’alliance entre Microsoft et Nokia va modifier considérablement l’équilibre du paysage de la mobilité.

En règle générale, les experts du marché considère que les deux partenaires vont devoir accélérer la mise sur le marché de nouveaux terminaux Windows Phone sur le marché.

“Avec la gestation probable de l’accord qui va durer presque un an, Nokia devra se contenter des plates-formes Symbian et MeeGo sur l’année 2011”, commente William Kidd, analyst chez IHS iSuppli, dans une note de recherche publiée le 14 février.

Une transition technologique qui devrait se traduire par une perte de marché sur le segment des smartphones alors qu’elle était déjà en train de s’éroder.

Adaptation libre en français d’un article d’eWeek UK : Intel Boss Bullish About MeeGo Despite Nokia (16/02/11)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur