MWC 2012 : ViewSonic cherche un peu de lumière avec ses tablettes

MobilitéOS mobilesTablettes
tablette ViewSonic e100

ViewSonic octroie à ses tablettes tactiles ViewPad une place au soleil du Mobile World Congress. 4 modèles font l’objet d’une intronisation concomitante, dont trois sous Android Ice Cream Sandwich.

Absent des débats depuis d’ultimes escarmouches en clôture du CES 2012, ViewSonic s’est réservé le prestige du Mobile World Congress pour relancer la dynamique de sa gamme de tablettes tactiles ViewPad.

Dernière intronisée en date, la dénommée 10pi, tablette à double OS (Android Gingerbread et Windows 7) dédiée aux professionnels, passe le témoin à une éclectique kyrielle de terminaux parés pour investir l’Europe à compter du trimestre à venir.

En première ligne, la ViewPad E70, affichée à 199 dollars HT, ambassadrice par excellence de la politique low cost que s’est forgée à l’envi ViewSonic, face à l’émergence de succès commerciaux telle la Kindle Fire d’Amazon.

La ressemblance avec celle dont s’inspire le concept est d’ailleurs frappante : au rendez-vous d’un tableau clair-obscur qui destine l’appareil à des usages sommaires, un processeur à 1 GHz, 4 Go de mémoire interne et un écran capacitif multipoint de 7 pouces, en 800 x 480 pixels.

Son pendant, en l’occurrence la G70, se cantonne, dans une moindre mesure, à ces mêmes caractéristiques techniques, pour un tarif double : 399 dollars HT.

La résolution de l’écran atteint toutefois les 1024 x 600 points, pour un taux de contraste à 500:1 et une luminosité estimée à 250 cd/m². S’y adjoignent deux capteurs photographiques, respectivement à 2 et 0,3 mégapixels.

La connectivité s’enrichit également d’un port mini-HDMI, et adjoint au port micro-USB un mini-USB destiné à accueillir des dispositifs externes de stockage ou de commande.

Au regard des nombreux griefs que constituent autant d’absences remarquées (module 3G, GPS, Wi-Fi direct, etc.), une telle échelle tarifaire porte à réflexion.

Quand bien même ViewSonic évoque la commodité d’une interface graphique ViewScene 3D implémentée par ses soins en guise de surcouche à Android Ice Cream Sandwich.

Munie d’un écran IPS de 9,7 pouces avec rétroéclairage LED, la ViewPad E100, troisième larron de cet essaim d’ardoises numériques, place la barre plus haut, au même prix.. pour le modèle Wi-Fi.

Optionnelle, la 3G se paie plein pot, à raison de 100 dollars supplémentaires !

L’ultime représentante s’extirpe sans mal de la meute, forte d’une singularité qui constitue son essence même : un système d’exploitation Windows 7, exécuté à l’appui d’une plate-forme Intel Atom N2600 double coeur à 1,6 GHz.

A 799 dollars pour la version sans 3G (sa contrepartie s’écoulera à 999 dollars), l’iPad reste une alternative de choix. Pour autant, ViewSonic pouvait-il espérer mieux avant l’avènement de Windows 8 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur