MWC 2013 : l’Asus PadFone Infinity joue les caméléons

MobilitéTablettes
Asus PadFone Infinity MWC 2013 smartphone tablette

Tantôt smartphone, tantôt tablette par insertion dans une station d’accueil, l’Asus PadFone Infinity fait jouer sa dualité autour d’Android 4.2.

Il y a tout juste un an, Asus ouvrait son Mobile World Congress sur la présentation d’un curieux produit hybride, tantôt smartphone, tantôt tablette, dont la dénomination “PadFone” suffisait à trahir la dualité.

Il s’agissait en l’occurrence de reconvertir, à la volée, un téléphone mobile de 4,3 pouces en une ardoise numérique autonome, par insertion dans une station d’accueil pourvue d’un écran de 10 pouces.

Le temps a passé et le concept, quoique resté sans grand écho, s’est entretenu. Le voici réhabilité sous sa forme évoluée, en l’objet du PadFone Infinity.

Asus monte en gamme sur tous les aspects concernant la partie smartphone (141 g), qui embarque désormais un écran de 5 pouces en résolution Full HD 1080p (1920 x 1080 points, soit 441 ppp).

L’offre dans son ensemble est à l’avenant : outre Android 4.2 “Jelly Bean”, on retrouve le dernier cru des processeurs de Qualcomm, avec un Snapragon 600 (quadricoeur à 1,7 GHz) accompagné de 2 Go de mémoire vive.

64 Go sont réservés au stockage. Une capacité extensible non seulement via une carte microSD jusqu’à 32 Go, mais aussi en sauvegardant ses données dans le cloud d’Asus (50 Go offerts).

L’optique, elle aussi, bénéficie de tous les soins. Passé la webcam de 2 mégapixels, l’APN de 13 mégapixels se distingue de par son ouverture f/2.0 et son mode de capture en rafale à 8 images par seconde tout en enregistrant de la vidéo en 1080p.

Mais le véritable gage de mobilité reste la connectivité sans fil, qui inclut un GPS, une interface Bluetooth 4.0, le Wi-Fi 802.11n, une puce NFC (Near-Field Communication) et… un modem 4G LTE (compatible 3G HSPA+ à 42 Mbit/s).

Il est question d’une autonomie de 19 heures en appel voix. Cette durée peut tripler en rechargeant le smartphone via l’accumulateur intégré dans la station d’accueil.

Cette dernière offre un rendu en Full HD (les applications s’adaptent automatiquement) et la possibilité d’externaliser l’affichage via son port USB certifié MyDP.

Pour 999 euros TTC à compter du prochain trimestre, le PadFone Infinity présente un coût d’acquisition élevé, mais Asus insiste sur sa commodité : combiner deux appareils en un dispense des tâches de synchronisation et permet de gérer une même offre data.

A noter qu’il n’est plus question du clavier optionnel, mis en avant sur le premier modèle, dans le cadre d’un “3-en-1” entre smartphone, tablette et netbook.

Asus PadFone Infinity

Image 1 of 6

Un concept qui prend racine
Il y a tout juste un an, lors du Mobile World Congress 2012, Asus présentait le PadFone, premier du nom, qui associait un smartphone de 4,3 pouces et une tablette de 10,1 pouces. Les performances évoluent, mais le concept demeure. La silhouette aussi.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous à la page en matière de tablettes tactiles ?

Crédit photos : Asus


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur