MWC 2013 : Tizen prend le relais d’un Bada en bout de course

Cloud
Samsung Tizen Bada MWC 2013

Avenir de l’OS mobile Bada, partenariats opérateurs, Galaxy S4 : Samsung profite du Mobile World Congress pour faire le point sur les implications du dossier Tizen.

Il y a tout juste un an, à l’occasion du Mobile World Congress 2012, Samsung s’était prononcé en faveur d’une fusion entre son OS mobile Bada et la plate-forme qui résulterait du projet open source Tizen.

La situation s’est éclaircie depuis lors et avec elle, les ambitions du groupe high-tech coréen : la communion entre les deux mondes n’est plus d’actualité.

Il est désormais question d’un passage de témoin, Bada étant amené à s’effacer progressivement au profit du seul Tizen, dont la version 2.0 “Magnolia” vient d’ailleurs d’être officialisée, accompagnée de son SDK.

Avec le concours de la communauté, les travaux s’accélèrent, si bien que la prise de relais devrait se concrétiser avant la fin de l’année, avec des engagements en matière d’interopérabilité : les applications développées pour Bada s’exécuteront sur Tizen.

Samsung renouvelle là son engagement en faveur d’un système d’exploitation qu’il a pris sous son aile en 2011, aux côtés d’Intel, pour le compte de la fondation Linux, consortium industriel à but non lucratif qui s’est donné pour mission de promouvoir, protéger et standardiser Linux.

TechCrunch note que d’autres constructeurs – au premier rang desquels le Chinois Huawei – ont frappé au portillon.

NEC et Panasonic, d’autres candidats potentiels, restent pour leur part discrets quant à une éventuelle implication qui ferait sens, les deux multinationales ayant collaboré sur le projet LiMo (Linux Mobile), dont Tizen se nourrit aujourd’hui.

La conjoncture n’est guère plus limpide chez Samsung, tout particulièrement au sujet des smartphones Wave, dont l’avenir incertain semble étroitement lié au déclin de Bada.

Quant à son successeur, l’un des rares OS open source à enregistrer le soutien de poids lourds de l’industire, équipera-t-il le fameux Galaxy S4 ?

L’introduction d’une gamme indépendante, avec des caractéristiques proches pour minimiser la R&D et stimuler les économies d’échelle, est plus probable.

En coulisse, les tractations vont bon train avec les opérateurs télécoms. Au Japon, NTT DoCoMo commercialisera des terminaux cette année.

Une démarche qui trouvera un écho en France sous l’impulsion d’Orange, membre de la Tizen Association. L’échéance est fixée au 3e trimestre 2013 avec une dizaine d’ingénieurs actuellement à l’oeuvre sur l’implémentation d’une surcouche.

En Espagne et au Royaume-Uni, les initiatives pourraient provenir de Vodafone, qui a longtemps affiché à son catalogue des “feature phones” sous LiMo.

A l’instar de Firefox OS, Sailfish ou encore Ubuntu Mobile, Tizen devrait dans un premier adresser des marchés de niche.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien l’entreprise Samsung ?

Crédit photo : cherrus – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur