MWC 2015 : BlackBerry bascule la gestion des mobiles dans le cloud

Apps mobilesCloudMobilitéOS mobiles
blackberry-bes12-cloud

BlackBerry proposera, fin mars, une version cloud de sa solution de gestion des parcs mobiles BES12.

Actuellement exploitable uniquement sur site, BES12 pourra bientôt être souscrit en mode hébergé.

BlackBerry fixe à fin mars la disponibilité générale de cette version cloud de sa solution de gestion des parcs mobiles en entreprise (EMM, pour “Enterprise Mobility Management”). Le conglomérat indien Essor Group, qui compte plus de 60 000 employés, teste actuellement le service en bêta privée.

Avec cette offre externalisée, BlackBerry vise essentiellement les PME qui n’ont pas les moyens de déployer leur propre infrastructure… et qui cherchent à se libérer des contraintes d’administration liées à la gestion de la mobilité tout en adoptant une facturation plus lisible, sur le principe de l’abonnement.

Les tarifs ont été communiqués à l’année : ils seront de 23 à 90 dollars par appareil selon la taille du parc couvert. Le modèle évolutif de la version on-premise est reconduit à travers plusieurs niveaux de services – de Silver à Premium – qui doivent répondre à différents besoins en matière de sécurité, d’administration et de contrôle des applications.

Au-delà des terminaux BlackBerry OS, BES12 supporte Android, iOS et Windows Phone. Mais aussi certains systèmes industriels, des automobiles ou encore des équipements médicaux.

L’une de ses principales caractéristiques est la possibilité de mettre en place un système de containers destiné à séparer les applications et documents à vocation professionnelle des contenus relevant d’un usage privé. Une fonctionnalité qui répond notamment à la problématique du BYOD (“Bring Your Own Device”), phénomène par lequel les employés apportent leurs propres appareils dans l’entreprise.

BlackBerry a profité de sa conférence au Mobile World Congress pour annoncer quelques nouveautés dans la dernière version (12.1) de BES. En tête de liste, des outils d’administration avancés permettant de contrôler les accès selon les versions de BlackBerry OS et davantage d’options de filtrage pour les e-mails professionnels.

A noter aussi la prise en charge de l’environnement KNOX, implanté par Samsung sur plusieurs de ses smartphones Galaxy (le support de la partie Workspace sera intégré dans la prochaine mouture de BES). C’est la première étape d’un partenariat signé sur le long terme avec l’industriel sud-coréen.

Un accord similaire avait été négocié en 2014 avec Boeing autour du smartphone ultra-sécurisé Black, afin de développer une déclinaison de BES12 qui supporte toutes ses spécificités, dont le chiffrement de bout en bout pour toutes les communications électroniques.

Crédit photo : dolphfyn – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur