MWC 2015 : la discrétion des tablettes

MobilitéOS mobilesTablettes
Lenovo tablettes MWC 2015

Entre Windows et Android, les tablettes se font discrètes dans les allées du Mobile World Congress. Tour d’horizon avec un focus sur le cas Lenovo.

L’Idol 3 chez Alcatel One Touch, le MediaPad X2 chez Huawei, le Lumia 640 XL chez Microsoft : les phablettes se sont fait une place dans les rangs du Mobile World Congress de Barcelone, après s’être montrées plutôt discrètes début janvier lors du Consumer Electronics Show de Las Vegas.

Ces terminaux à grand écran ont, d’après IDC, représenté près de 10 % du marché des smartphones en 2014… et fait d’autant plus d’ombre aux tablettes. Lesquelles continuent toutefois de se développer en parallèle, notamment sous l’impulsion de Lenovo. L’industriel chinois jongle toujours entre Windows et Android, avec trois nouveaux modèles positionnés en milieu de gamme.

En tête de catalogue, on retrouve l’Ideapad Miix 300, annoncée à 149 dollars HT pour le mois de juillet avec son écran IPS de 8 pouces en 1280 x 800 pixels (188 ppp) et son châssis de plastique durci. Sous le capot, on trouve une puce Intel Atom “Bay Trail” quadricoeur associée à 1 ou 2 Go de RAM et 16 à 64 Go de stockage – extensible de 64 Go avec une carte microSD – selon les versions.

Cette configuration est livrée sous Windows 8.1 avec Bing, un système d’exploitation fourni par Microsoft à ses partenaires OEM pour une somme modique, ce qui permet d’abaisser le prix des produits finaux. Lenovo évoque 7 heures d’autonomie “en usage mixte” et inclut un an d’abonnement à Office 365 – une offre promotionnelle qui, en passant, concerne d’autres appareils Windows présentés dans le cadre du Mobile World Congress.

Sous les 200 dollars

A 360 g pour 9,3 mm, l’Ideapad Miix 300 est aussi lourde et un peu plus épaisse que la Tab 2 A8, autre 8 pouces (1280 x 720 pixels) livrée non pas sous Windows 8.1, mais sous Android 5.0 “Lollipop”.

Lenovo mise sur les capacités sonores de cette tablette dotée de deux haut-parleurs en façade et d’un système de rendu Dolby Atmos. Autre point généreusement mis en avant sur la fiche technique : la prise en charge de la 4G (LTE catégorie 4 à 150 Mbit/s) sur le modèle dual-SIM à 179 dollars HT, la version dotée uniquement du Wi-Fi bibande étant annoncée à 129 dollars pour le mois d’avril.

D’une architecture Intel x86 sur la Miix 300, on passe à de l’ARM sur cette Tab 2 A8, avec quatre coeurs Cortex-A53 à 1,3 GHz, épaulés par 1 Go de RAM et 8 ou 16 Go pour le stockage (là aussi extensible par microSD). Annoncée à 8 heures, l’autonomie est dans les mêmes eaux que pour la Miix 300.

Même base technologique pour la Tab 2 A10, mais au format 10,1 pouces pour 199 dollars en Wi-Fi et 279 dollars en LTE. L’écran monte en définition (1920 x 1200 pixels, en 16:10) et le processeur gagne en puissance : 4 coeurs à 1,5 GHz sur un SoC MediaTek MT8165 (MT8732 pour la version 4G).

Le tout est livré avec 2 Go de RAM, 16 Go pour le stockage, le même système de haut-parleurs que sur la Tab 2 A8 et une batterie de 7200 mAh qui porte la masse de la tablette à 509 g pour 8,9 mm d’épaisseur. Android n’est disponible qu’en version 4.4 “KitKat”, avec l’assurance d’une mise à jour en 5.0 d’ici au mois de juin.

En matière de tablettes, on notera l’initiative de Kazam. La société basée au Royaume-Uni profite du MWC 2015 pour lancer trois modèles sous Windows 8.1. A l’exception des capacités de stockage, il s’agit de la même plate-forme (écran 720p, processeur Intel Atom quadricoeur, capteurs d’images de 2 mégapixels) déclinée en trois formats : 7, 8 et 10 pouces.

lenovo-tab2-a10

En illustration ci-dessus, la Tab 2 A10. En vignette de l’article, la Tab 2 A8 et l’Ideapad Miix 300.

Crédit photos : Lenovo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur