MWC 2015 : SanDisk fait le tour du mobile

AccessoiresMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes

Architecture hybride de stockage embarqué, carte microSD de 200 Go, clé avec connecteur microUSB type C : SanDisk adapte son offre à la nouvelle donne de la mobilité.

Une architecture flash hybride pour le stockage embarqué, une carte microSD de 200 Go et plusieurs modèles spécifiquement adaptés aux systèmes de vidéosurveillance, une clé dotée d’un connecteur microUSB type C, une version 128 Go du lecteur iXpand pour les appareils Apple : SanDisk déballe des valises bien chargées dans le cadre du Mobile World Congress.

L’entreprise américaine fait évoluer son offre au diapason des smartphones, des tablettes… et plus globalement des usages multimédias qui demandent une grande capacité de stockage et de transfert de données ; notamment la capture et la visualisation de photos et vidéos en haute résolution.

Les fabricants de terminaux mobiles peuvent dès à présent accéder à la solution iNAND 7132, proposée sous la forme d’un boîtier de 11,5 x 13 x 0,8 mm, dans des capacités de 16, 32 et 64 Go (un modèle 128 Go arrivera à la mi-2015).

Particularité de cette technologie de stockage embarqué : elle s’appuie sur une architecture hybride combinant mémoire NAND SLC (“Single-Level Cell”, soit 1 bit par cellule) et TLC (“Triple-Level Cell”, à 3 bits par cellule) pour relever les débits. SanDisk annonce jusqu’à 125 Mo/s en écriture séquentielle et 280 Mo/s en lecture, pour 2800 et 3300 opérations d’entrée/sortie par seconde (IOPS), respectivement en écriture et en lecture aléatoires.

La partie SLC remplit en fait le rôle de cache, plus rapide que la TLC, qui est quant à elle plus dense (trois fois plus de bits par cellule), permettant ainsi d’augmenter la capacité de stockage sans augmenter démesurément le coût pour les partenaires OEM qui souhaiteraient implémenter l’iNAND 7132 dans leurs produits.

A noter que cette architecture met en oeuvre la spécification eMMC 5.0+, qui incorpore entre autres une technologie de correction d’erreurs renforçant la réactivité et l’endurance de la NAND : SanDisk revendique 10 années d’utilisation continue sans perte de données. Une valeur déjà annoncée pour les SSD dotés de la technologie nCache.

sandisk-inand-7132

Clés USB et microSD

SanDisk décline aussi son portefeuille à destination des utilisateurs finaux. En tête de liste, on retrouve une carte microSDXC de 200 Go. A 90 Mo/s en lecture séquentielle, les débits annoncés sont les mêmes que pour le modèle 128 Go qui fait actuellement office de référence au catalogue. Le prix, en revanche, est bien plus élevé : il faudra compter 400 dollars à partir du prochain trimestre.

SanDisk lance par ailleurs une gamme de cartes microSD High Endurance Video Monitoring, conçues spécifiquement pour les caméras embarqués et les systèmes de vidéosurveillance. Le modèle 64 Go (150 dollars) peut supporter jusqu’à 10 000 heures d’enregistrement continu ; c’est 5000 heures pour le 32 Go (85 dollars).

Il y a également du nouveau dans les clés USB, avec une version de la SanDisk Dual USB dotée d’un connecteur microUSB de type C. SanDisk s’appuie sur une étude de Strategy Analytics selon laquelle 12 % des téléphones seront, à l’horizon 2016, équipés d’un tel port réversible (le câble peut être branché dans n’importe quel sens). Tarif annoncé : 40 dollars au 2e trimestre 2015 pour en version 32 Go.

La gamme iXpand évolue elle aussi avec un modèle 128 Go (150 dollars) en complément aux 16, 32 et 64 Go déjà disponibles (à partir de 59,99 dollars). Pour rappel, il s’agit d’une clé USB pourvue d’un connecteur Lightning permettant de basculer facilement entre PC/Mac et iPhone/iPad.

Compatible avec iOS 7.1 et toutes les versions ultérieures, l’iXpand prend en charge de nombreux formats multimédias (WMV, AVI, MKV, MP4, MOV, FLV, MPG, RMVB, M4V, TS), dont certains que l’iPhone et l’iPad ne reconnaissent pas nativement.

Il faut néanmoins penser à charger suffisamment la batterie intégrée avant utilisation sur un terminal mobile (ne délivrant pas assez d’énergie pour alimenter la clé). Autre étape requise : télécharger l’application iXpand, iOS ne gérant pas nativement le stockage externe. Enfin, il est impossible de déplacer des fichiers vers la clé ; on ne peut que les copier.

sandisk-ixpand

Crédit photos : SanDisk


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur