MWC 2016 : Nokia prépare une offensive dans l’IoT

Gestion réseauxM2MMobilitéRéseaux
nokia-iot
4 3

Nokia présentera, lors du Mobile World Congress, des partenaires et des applications associés à sa « Connectivity Management Platform » pour les objets connectés.

L’Internet des objets devrait être un thème majeur du Mobile World Congress 2016, qui se déroulera du 22 au 25 février à Barcelone.

Dans ce domaine, il faudra compter sur Nokia.

L’équipementier finlandais cherche à se positionner comme un intermédiaire entre les entreprises et les opérateurs, avec une plate-forme de gestion des objets connectés.

Cette « Connectivity Management Platform » (CMP) pourra être personnalisée par l’interfaçage de modules dédiés : facturation, médiation, CRM…

Nokia y voit un point d’entrée pour les développeurs en matière de prototypage et de modélisation commerciale.

Il s’agit aussi d’offrir une solution de connectivité transversale, qui cible non seulement les capteurs et autres appareils communicants équipés de puces SIM, mais aussi les dispositifs opérationnels sur les protocoles NB-IoT (Narrow Band), EC-GSM (Extended Coverage) et eMTC (eMachine Type Communications).

Ces trois technologies sont en passe d’être standardisées au sein du 3GPP (3rd Generation Partnership Project), l’association qui produit et publie le spécifications techniques pour les réseaux mobiles.

On ne peut pas en dire autant de Lora, le protocole développé par l’alliance éponyme dont Orange et Bouygues Telecom sont membres. Selon Nokia, c’est précisément pour cela que sa plate-forme CMP n’est pas compatible à l’heure actuelle. Même réflexion pour la technologie Sigfox, note Silicon.fr.

En considérant que le lancement commercial des solutions IoT de Nokia ne devrait plus tarder, on peut tabler sur une exploitation à partir de début 2017… C’est-à-dire avec un train de retard sur Lora et Sigfox, en cours de déploiement.

Pour combler l’écart, l’équipementier finlandais veut animer une communauté pour les développeurs et les fabricants. Il profitera du MWC pour présenter ses premiers partenaires – dont Intel – et une quinzaine d’applications associées à l’Internet des objets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur