MWC 2016 : tendance Wintel sur les tablettes

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
1 2

Malgré quelques initiatives autour d’Android, la plupart des tablettes pros présentées au Mobile World Congress associent Windows 10 et une puce Intel.

Elles furent, début janvier, l’une des attractions du CES de Las Vegas. Les « maxi-tablettes » de 12 à 13 pouces s’exposent aussi dans les allées du Mobile World Congress.

La concurrence continue de s’élargir autour de l’iPad Pro d’Apple et de la Surface Pro 4 de Microsoft, essentiellement autour de Windows 10.

C’est l’OS retenu par Huawei pour équiper sa MateBook, qui sera accessible entre 799 et 1 799 euros TTC selon la configuration.

Le dénominateur commun à tous les modèles, c’est cet écran de 12 pouces (2 160 x 1 440 pixels) logé dans un châssis de 6,9 mm pour 640 g, avec une batterie dont l’autonomie est annoncée à 10 heures.

Sous le capot, on trouvera, en fonction des versions, de 128 à 512 Go sur SSD, 4 ou 8 Go de RAM et des puces Intel core m3 à m7.

Si le lecteur d’empreintes digitales est fourni en standard (sur le côté droit de la tablette), la housse clavier est en option, pour 149 euros avec son pied à deux positions (54 et 67 degrés). Il faudra ajouter 69 euros pour le stylet et 99 euros pour le dock, qui associe HDMI, VGA, Ethernet et 2 ports USB-A 3.0.

huawei-matebook

On trouve aussi de l’Intel sur la Plus 10 d’Alcatel One Touch. Mais c’est de l’Atom x5 (Z8350, quadricoeur à 1,44GHz), avec 2 Go de mémoire vive, 32 Go pour le stockage et un écran 10,1 pouces en 1 280 x 800 pixels. Le tout sous Windows 10 Home.

Comme sur la MateBook, pas de Wi-Fi 802.11ac, mais la disponibilité, dans le clavier optionnel, d’un module LTE, en plus d’une batterie secondaire de 2 580 mAh (5 830 mAh pour celle intégrée dans la tablette).

alcatel-plus-10

Lenovo a également implémenté un Atom x5 dans son Ideapad Miix 310, annoncée à partir de 269 euros TTC avec un écran 10,1 pouces en Full HD, 2 ou 4 Go de RAM et jusqu’à 128 Go de stockage.

On peut considérer qu’il s’agit d’un successeur à la Miix 300, qui évoluait déjà sur Atom (« Bay Trail », c’est-à-dire la génération précédente), également en 10,1 pouces. D’une génération à l’autre, le produit s’allège, passant sous les 600 grammes.

Chez Lenovo, on exploite aussi Android sous l’angle professionnel, avec la TAB3 10 Business.

L’OS de Google est livré en version 6.0 (« Marshmallow »), avec les fonctionnalités proposées dans le cadre du programme Android for Work : conteneurisation, chiffrement matériel, contrôle à distance, installation silencieuse des applications, etc.

La version de base (2 Go de RAM, 32 Go de flash, Wi-Fi 802.11n, puce quadricoeur qui semble être un Snapdragon 210) est annoncée à 199 dollars HT. Le prix double presque si on y ajoute toutes les options, à savoir le Wi-Fi 802.11ac bibande, le NFC et la 4G. On notera la disponibilité d’un port USB plein format, ce qui se fait rare sur les tablettes 10 pouces.

lenovo-tab3-10-business

Crédits photos : Alcatel One Touch, Huawei, Lenovo & SpeedKingz – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur